Accueil Bouira Opération élagage des arbres urbains

M'Chedallah

Opération élagage des arbres urbains

82

Depuis quelques jours déjà, une opération d’élagage et de taille d’arbres urbains a été lancée par les services de l’APC de M’Chedallah. En effet, ces arbres de plusieurs espèces, plantés dans presque toutes les rues de la ville de M’Chedallah, avaient besoin d’émondage et ce, pour orienter ou limiter le développement des branches dans tous les sens, surtout vers les câbles électriques où les risques de rupture sont accrus avec le soulèvement des bourrasques et surtout lors des tempêtes. Les branches hautes voilent également la lumière des candélabres d’où la nécessité de les couper pour un éclairage optimal.

Comme constaté récemment, des agents de nettoyage s’affairaient à élaguer de grands arbres, dont les branchages ont poussé démesurément dans tous les sens en gênant la circulation piétonnière notamment. Des arbres d’alignement dont les branches pendent sur les trottoirs gênent considérablement les passants lesquels se voient contraints d’esquiver ces arbres d’embellissement pour continuer leur chemin. Les automobilistes, sont, à leur tour, indisposés par certains arbres dans la ville lesquels diminuent même la visibilité vers l’avant.

L’ex-Maillot est l’une des rares villes dans la vallée du Sahel qui possède un couvert végétal (arbres urbains) assez important lequel est présent dans presque toutes les rues et places publiques de cette agglomération, dénotant de l’importance que revêt ce tissu naturel dans l’aménagement urbain local. Ce couvert est, en fait, un patrimoine arboricole hérité pour la majorité de l’époque coloniale. Des dizaines d’arbres d’alignement sont centenaires.

On y trouve plusieurs espèces d’arbres comme le bigaradier (orange amer) le sureau, le faux-poivrier, le mimosa, le palmier, le mûrier et bien d’autres arbres d’embellissement plantés pour embellir la ville et ombrager. « L’opération de coupe et de redimensionnement des arbres urbains dans la ville de M’Chedallah est venue à point nommé, surtout que l’on est en pleine période de survenue des intempéries, où les vents peuvent provoquer l’arrachage de branchages qui pourraient occasionner des dégâts. J’ai remarqué dans certains rues des arbres de plusieurs mètres de haut avec des branchages carrément enchevêtrés avec les lignes électriques en obstruant même les fenêtres des habitations », constate un habitant de la ville.

Y. S.