Accueil Bouira Plaidoyer pour un nouveau plan de circulation

M'CHEDALLAH - Le chef-lieu de daïra saturé

Plaidoyer pour un nouveau plan de circulation

57

La ville de M’Chedallah, qui fait double office de chef-lieu de commune et de daïra, affiche une pénible anarchie des stationnements qui s’amplifient durant toute la saison estivale. Ce désordre, des plus pénibles pour ceux qui se déplacent dans les rues et ruelles de la ville, est dû aux stationnements anarchiques des deux côtés de chaque rue.

Le boulevard central qui est en fait un tronçon de la RN30 qu’empruntent quotidiennement des centaines de camions de gros tonnages et semi-remorque qui le traversent en plein milieu, n’est pas épargné par ces stationnements des deux côtés de la route.

Les esplanades des sièges de l’APC et de la daïra sont aussi prises d’assaut dès les premières heures de la journée par des automobilistes qui s’y garent pour vaquer à leurs occupations alors qu’elles sont soit disant réservées aux citoyens qui viennent pour diverses affaires au niveau des deux administrations et aussi pour les fonctionnaires.

Les rues de la ville de M’Chedallah comme le boulevard central de sa nouvelle ville sont réduits à une seule et étroite voie malgré leurs largeurs. Ce phénomène des stationnements anarchiques triple durant une bonne moitié de l’année et durant toute la saison estivale.

Aucune des assemblées communales qui se sont succédé à la tête de la commune n’a envisagé de créer des aires de stationnements au niveau des poches vides à l’intérieur du périmètre urbain telles que celle du centre qui longe la rue Makhlouf Amar laquelle se trouve squattée par les marchands ambulants de fruits et légumes.

Il existe aussi une poche de terrain mitoyenne du CEM Moussi Ahcène transformée par des riverains indélicats et démunis de toute forme de civisme en dépotoir sauvage. Cette situation relatée est à l’origine de l’enlaidissement de la ville et d’une pollution fort palpable. Pour réduire ses retombées des plus négatives, il est urgent de procéder à l’élaboration d’un nouveau plan de circulation.
Oulaid Soualah