Accueil Bouira «Plusieurs projets en cours de déblocage»

SOUR EL-GHOZLANE - lardja cheikh, SG de la wilaya

«Plusieurs projets en cours de déblocage»

66

Plusieurs projets structurants seront mis en service ou lancés au cours de ce mois de septembre, au niveau de la commune de Sour El-Ghozlane, au sud de la wilaya de Bouira. Il s’agit notamment de l’ouverture du nouveau bloc des urgences de l’hôpital de cette ville, de la mise en service du dédoublement de la RN8-B entre Sour El-Ghozlane et Bouira sur 40 km ainsi que du lancement d’une vaste campagne de nettoyage des réseaux de drainage des eaux pluviales et des lits des oueds.

Les services de la wilaya préparent également un dossier important pour la protection et la valorisation des sites historiques et culturels de cette ville, à l’image de l’ancienne mosquée, des ruines romaines, de la muraille, des anciennes portes du centre-ville et de l’ancienne caserne ottomane. C’est du moins ce que nous a assuré le secrétaire général de la wilaya, M. Lardja Cheikh, qui a aussi affirmé que d’autres opérations de développement seront lancées dans cette localité. Des opérations qui ont été décidées suite à la réunion élargie qui s’est tenue fin août dernier et qui a regroupé le SG de la wilaya et les directeurs de l’exécutif.

«Le nouveau bloc des urgences de l’hôpital sera réceptionné avant la fin de ce mois de septembre car nous avons lancé l’opération de réalisation d’un poste électrique pour permettre le fonctionnement des appareils médicaux. Malheureusement la mise en service de ce projet, tant attendu par la population, a été retardée par les services locaux de la SDC qui n’ont pas entamé les démarches pour la réalisation de ce poste, malgré les directives du wali. Par ailleurs, nous avons aussi prévu la mise en service du dédoublement de la RN 08-b, au cours de ce mois de septembre.

Cette mise en service interviendra après un retard considérable dû à la défaillance des entreprises réalisatrices qui ont été mises en demeure à maintes reprises. Actuellement, il ne manque que l’installation de 10 km de séparation ainsi que l’aménagement de l’échangeur d’El-Hachimia, pour finaliser les travaux de cette route longue de près de 40 km», a affirmé notre interlocuteur.

La gestion du maire pointée du doigt

M. Lardja Cheikh ajoutera aussi que plusieurs projets de développement, inscrits notamment dans le cadre des PCD (plans communaux de développement), seront débloqués incessamment. Ces projets, dont certains datent des années 2010 et 2011, seront relancés avec l’apport de la wilaya et concerneront essentiellement des opérations d’aménagement de certains quartiers du chef-lieu. Un projet pour la pose d’une nouvelle pelouse en gaz synthétique pour le stade communal, sera aussi inscrit par les services de la wilaya.

Par ailleurs, le même responsable a appelé les responsables locaux, à leur tête le maire de Sour El-Ghozlane, à s’impliquer dans ce processus et d’accompagner les efforts de la wilaya pour débloquer les projets à l’arrêt. «Malheureusement, le maire de Sour El-Ghozlane a refusé de prendre part à toutes les réunions que nous avons tenues pour étudier les dossiers de sa propre commune, sans nous fournir la moindre justification.

D’ailleurs, beaucoup de projets et de situations sont bloquées en raison de sa mauvaise gestion, et la responsabilité de cette situation pénalisante pour les citoyens lui incombe entièrement, car il n’a jamais œuvré à résoudre les problèmes posés par les citoyens», nous a déclaré M. Lardja Cheikh avant de soulever certaines irrégularités administratives dans la gestion du maire de Sour El-Ghozlane. Il citera notamment, le problème d’une subvention accordée au club local de football, ainsi que la réalisation de kiosques pour des commerces sur des terrains appartenant à l’agence foncière de la wilaya. «Les subventions sont accordées d’une manière irréfléchie au club local de football, au même titre que des primes aux travailleurs de la commune et ce, sans l’aval des instances financières de la wilaya et même en désaccord avec les textes du code communal.

Le maire a aussi procédé à la réalisation d’une dizaine de kiosques sur des terrains appartenant à l’agence foncière de la wilaya et ce, sans l’accord de cette dernière ! Malheureusement le maire agit comme bon lui semble, et sa gestion des affaires de la commune n’est pas conforme à la réglementation», a-t-il aussi déclaré. Le même responsable a tenu aussi à rassurer la population de Sour El-Ghozlane en affirmant qu’aucun projet affecté à cette localité n’a été délocalisé ou affecté à une autre commune.

Il affirmera enfin que le projet pour le raccordement des deux villages d’Ouled Tajin et d’Ouled Gacem au gaz naturel sera pris en charge dans le cadre du programme de soutien aux collectivités locales (FCCL), et l’avis d’appel d’offres pour le choix de l’entreprise réalisatrice sera lancé au cours de ce mois de septembre. «Nous avons reçu à plusieurs reprises des représentants des citoyens de cette commune et aussi des membres des associations, et nous sommes toujours ouverts au dialogue constructif pour l’intérêt des citoyens de cette commune et ceux de toute la wilaya», a-t-il enfin précisé.

Oussama Khitouche