Accueil Bouira Revoilà les pétards

Fête religieuse du Mawlid Ennabawi

Revoilà les pétards

66

À l’approche de la fête religieuse du Mawlid Ennabawi, et comme de coutume, le phénomène de la vente anarchique des pétards et des produits pyrotechniques revient avec force à Bouira. En effet, toutes sortes de petits explosifs commencent déjà à inonder les marchés et les points de vente illicites de la wilaya de Bouira. Même les communes les plus éloignées n’ont pas été épargnées. Certains vendeurs, par crainte d’être saisis à tout moment, n’exposent qu’une toute petite quantité, le reste est dissimulé dans des cabas cachés de tous les regards.

Au centre-ville Bouira et au marché du quartier populaire des 1 100 logements, l’heure est aux petits pétards, bougies, encens, henné et feux d’artifice. Les vendeurs informels proposent des marchandises qui se vendent facilement car exposées à la vue des passants. Par contre, d’autres vendeurs écoulent sous la table toutes sortes de pétards dangereux sans se soucier de leur dangerosité surtout pour les enfants. Ainsi donc, cette fête religieuse est déjà entamée par les jeunes et moins jeunes, de jour comme de nuit, aux sons et bruits, parfois incommodants, des pétards dans les quartiers jusqu’aux enceintes scolaires comme les lycées et les collèges.

En ce sens, personnel administratif et enseignants sont sur le qui-vive afin d’empêcher les élèves d’utiliser ces pétards dangereux et qui gênent, au plus haut point, le bon déroulement des cours. «Le Mawlid Ennabaoui est une occasion pour sensibiliser nos enfants à la bonne conduite et aux gestes salvateurs que doit accomplir chaque citoyen. Les parents doivent accompagner les enseignants dans cette mission d’éducation», confie un professeur de langue.

Massinissa A.