Accueil Bouira Rush sur l’état civil

M'Chedallah

Rush sur l’état civil

74

Les services de l’état civil de la mairie de M’Chedallah, à l’est de la wilaya de Bouira, sont pris d’assaut depuis le début de la semaine dernière par les nouveaux lycéens et leurs parents. La raison de cette grande affluence a trait au délai de deux jours accordé par les lycées de la municipalité aux nouveaux élèves pour compléter leurs dossiers administratifs, soit le mercredi et jeudi, en plus de la grève des fonctionnaires chaque mardi.

A noter que jeudi dernier, la foule a même débordé à l’extérieur de l’APC, où les parents et leurs enfants avaient une seule idée en tête, compléter leurs dossiers dans les délais. Ce spectaculaire rush s’explique aussi par le fait que des dizaines de citoyens de cette commune se sont mêlé aux élèves. Abordé à ce propos, le chef de service de l’état civil de M’Chedallah a amputé cette ruée à «la négligence» des nouveaux lycéens, qui avaient tout l’été pour se faire délivrer les pièces d’état civil mais ont préféré attendre, pour leur majorité, jusqu’à la rentrée scolaire.

Ils se livrent alors à une véritable course contre la montre, au moment où ces mêmes services sont pris d’assaut par les citoyens. Rappelons que la municipalité de M’Chedallah, en l’occurrence la commune-mère, avec une population estimée à plus de 30.000 habitants, abrite pas moins de quatre lycées, deux CFPA, un institut de formation professionnelle, quatre CEM et quinze écoles primaires.

Oulaid Soualah