Accueil Bouira Santouh sans assainissement

EL-HACHIMIA - Les villageois recourent toujours aux fosses septiques

Santouh sans assainissement

25

La petite localité de Santouh, dans la commune d’El-Hachimia, au sud de la wilaya de Bouira, n’est toujours pas dotée d’un réseau d’assainissement. Les habitants de ce village, situé à près de 5 km du chef-lieu communal, diront ne plus savoir à quel responsable s’adresser pour satisfaire cette revendication qui date d’une vingtaine d’années. D’après les villageois, des dizaines de requêtes et de lettres ont été déjà adressées aux responsables locaux et même à ceux de la direction de l’environnement, mais, à ce jour, rien n’a été fait pour réaliser un réseau d’assainissement et éliminer le risque d’épidémies qui menace ces villageois : «Nous avons informé tous les responsables locaux et ceux de la wilaya de ce problème qui empoisonne notre quotidien.

Malheureusement, nous n’avons eu que des promesses sans lendemain. Par exemple, l’actuel maire d’El-Hachimia, qui s’était déplacé au niveau de notre village lors de la dernière campagne électorale, nous avait promis d’inscrire en urgence des opérations d’amélioration urbaine et la réalisation d’un réseau d’assainissement. Mais voilà, plus de deux années après son élection, notre maire n’a plus mis les pieds dans notre village, qui n’est d’ailleurs toujours pas doté d’un réseau d’assainissement», se plaint Rafik, un habitant de ce patelin. D’après notre interlocuteur, les villageois n’ont d’autre choix que de réaliser, avec leurs propres moyens, des fosses septiques, dont le nombre est en constante augmentation d’année en année.

Selon lui, chaque maison du village est dotée d’une fosse septique, ce qui augmente significativement le risque de maladies à transmission hydrique (MTH), surtout que ces fosses rejettent souvent les eaux usées sur les routes du village ou même à proximité des habitations. Pour notre interlocuteur, la réalisation d’un réseau d’assainissement dans ce village s’impose : «En été, l’air est infect et irrespirable en raison des rejets polluants. Les odeurs nauséabondes envahissent nos maisons et les personnes âgées, et même celles atteintes d’asthme et d’autres maladies respiratoires, sont mises à rude épreuve.

Aussi et durant la saison d’hiver, ces fosses débordent et provoquent, souvent, des inondations qui rendent notre réseau routier impraticable. Les responsables locaux sont invités à intervenir en urgence, afin d’éradiquer toutes ces fosses septiques et réaliser un réseau d’assainissement digne de ce nom». Par ailleurs, les villageois de Santouh ont aussi soulevé le problème du manque d’aménagement des routes et l’absence d’un réseau d’éclairage public. Ils ont aussi dénoncé le retard qu’accuse le projet de raccordement au gaz naturel, et qui, selon eux, n’a pas été achevé depuis plus de deux ans.

Ils sollicitent, ainsi, qu’une attention particulièrement leur soit accordée par des élus locaux et les responsables de la wilaya, afin d’inscrire des projets de développement pour leur douar et améliorer, ainsi, leur cadre de vie. «Nos conditions de vie dans ce village sont lamentables, car nous manquons pratiquement de toutes les commodités nécessaires à une vie digne. Sans transport, assainissement, aménagement et gaz de ville, la vie est très dure chez nous. Nous attendons toujours l’intervention des responsables concernés», conclut un autre habitant de cette bourgade.

Oussama Khitouche