Accueil Bouira Sécheresse inquiétante

M'Chedallah

Sécheresse inquiétante

81

L’absence de pluies depuis la deuxième semaine du mois de février commence à inquiéter sérieusement les paysans. La sécheresse accompagnée par une vague de chaleur précoce a abouti sur une floraison et éclosion non moins précoce de l’arboriculture et du tissu végétal.

Non seulement cette longue absence de pluie au mauvais moment a provoqué un dérèglement environnemental et climatique, mais aussi a favorisé le développement de plusieurs parasites, tels que la chenille processionnelle, les fourmis et autres mouches et moustiques en parallèle à d’autres maladies animales. Le ralentissement sensible de la croissance des champs céréaliers est aussi une autre conséquence directe de l’absence de pluies.

Les imams de la région qui ont appelé à la salat el Itisqa, vendredi dernier, n’ont rien changé à cette angoissante situation, car le ciel est resté tenacement serein et sec. L’on peut dire que la campagne de la prochaine fenaison est d’ores et déjà fortement compromise, ce qui aurait des retombées catastrophiques sur l’élevage, toutes espèces confondues. Pour les céréales ou semences de blé dur et tendre, rien n’est encore perdu.

Les épis qui commencent à se former peuvent résister encore une semaine. Espérons que les pluies reviendront d’ici là. En attendant, les pauvres paysans scrutent anxieusement le moindre passage nuageux et gardent les yeux rivés au ciel.

Oulaid Soualah