Accueil Bouira Un chantier à la traîne depuis 2009

AÏN BESSEM - Projet du marché de gros de fruits et légumes

Un chantier à la traîne depuis 2009

105

Inscrit depuis 2009, le projet pour la réalisation d’un marché de gros de fruits et légumes au niveau de la commune d’Aïn Bessem, à l’ouest de la wilaya de Bouira, tarde toujours à se concrétiser. En effet et malgré toutes les enveloppes budgétaires débloquées par les autorités locales pour réaliser et mettre en service cette infrastructure, le projet est à chaque confronté à des contraintes qui bloquent l’avancement des travaux. Actuellement et 10 années après son inscription, le taux d’avancement des travaux est estimé à plus de 90 % et il ne manquerait plus que des travaux d’aménagement extérieur pour que ce marché puisse être mis en service.

Cependant, aucune étude ou proposition n’a été formulée, ni par l’APC ni par l’APW, pour inscrire ce dernier projet. Pour rappel, une assiette de terrain en plus d’une enveloppe de plus de 07 Milliards de centimes, ont été dégagées par l’APC d’Aïn-Bessem pour la concrétisation de ce projet dès 2010, alors que l’étude technique a été réalisée dès 2009. Le Ministre du commerce, Mustapha Benbada, a fait même le déplacement sur les lieux pour donner le coup d’envoi des travaux, dont les délais de réalisation ne devaient pas dépasser les 12 mois.

L’implantation de ce projet a été largement saluée par toute la population de cette commune à caractère agricole par excellence, et plus particulièrement par les agriculteurs qui ne trouvent pas où écouler leurs productions, surtout que la wilaya de Bouira ne dispose toujours pas d’une telle infrastructure. Cependant, les travaux se sont vite arrêtés et l’entreprise initialement retenue a vite déserté les lieux alors que les travaux de réalisation ont dépassé le taux de 50 %. Il eût fallu attendre jusqu’en 2016, pour qu’une nouvelle cagnotte de près de 300 millions de centimes, soit débloquée par l’APC d’Aïn-Bessem pour que les travaux de réalisation reprennent.

Les travaux de cette seconde tranche ont été accomplis quelques mois après. Le projet en question nécessite cependant une nouvelle rallonge budgétaire pour effectuer des travaux d’aménagement extérieur, nécessaires pour la mise en service du marché en question. Malheureusement et depuis 2016, aucune enveloppe n’a été dégagée pour compléter ces travaux et l’infrastructure est livrée depuis à l’abandon. Pire encore, cette infrastructure, sise à la périphérie nord du chef-lieu communal, risque même de se transformer en parc communal, puisque une dizaine d’engins de la commune, dont certains inopérants, sont entreposés à l’entrée du marché.

Les citoyens de la daïra d’Aïn-Bessem, récemment promue au rang de circonscription administrative, souhaitent l’intervention des services du Ministère du commerce pour reprendre ce chantier et mettre en service ce marché qui sera d’une grande importance pour toute la wilaya : «Ce marché est devenu comme un rêve pour tous les citoyens de la région, car c’est le seul projet qui puisse prendre en charge le volet de la commercialisation des produits agricoles de la région et qui aura donc un impact positif sur les prix de vente de ces produits (…) au même temps, des centaines de postes d’emploi direct et indirect seront ouverts sans omettre les bénéfices financiers et les rentes que va engranger la recette commune.

Nous souhaitons une intervention rapide du Ministre du commerce pour prendre en charge ce projet et sa mise en service aussi, car il existe une entreprise publique qui est chargée de la gestion de ce genre de marché, MAGROS SPA en l’occurrence», nous dira un citoyen de cette localité.

Oussama Khitouche