Accueil Bouira Un marché informel de tous les désagréments

CHORFA - puanteurs, embouteillages...

Un marché informel de tous les désagréments

128

Le marché informel créé de part et d’autres de la RN15, au chef-lieu communal de Chorfa, continue de défrayer la chronique depuis pas mal de temps déjà. En effet, cet espace des transactions, en plus de gêner la circulation automobile, provoque la pollution des lieux, avec le jet sans aucun ménagement des fruits et légumes avariés par les marchands sur place et aux alentours.

Chaque jour, des amoncellements de déchets se forment sur les trottoirs et même à l’intérieure de l’oliveraie (EAC) laquelle longe la RN15 sur le côté droit en allant vers Béjaïa. Ces vendeurs de fruits et légumes, en plus des entorses qu’ils induisent aux règlements régissant le code du commerce et l’évasion fiscale qu’ils provoquent laquelle se chiffre à des milliers de dinars chaque année, génèrent des détritus sur les lieux en ne se donnant même pas la peine de les enlever par eux-mêmes. Résultats: les trottoirs empestent avec des monticules de déchets que le vent et les chiens errants éparpillent ici et là. Cette situation finit toujours par excéder les citoyens de la localité en sus des automobilistes qui passent par ce chef-lieu.

« C’est vraiment désolant que de constater des étals de fruits et légumes aménagés en toute impunité sur les accotements de la RN15 qui provoquent chaque jour des embouteillages et des bouchons sur la même route, et ce, en rendant la circulation automobile congestionnée et éprouvante. Et encore, il y a ces déchets qui sont jetés un peu partout par ces marchands sans scrupules lesquels feignent de proposer des fruits et des légumes à des prix concurrentiels sachant pertinemment qu’ils ne payent ni loyer, ni impôts, ni encore toute autre charge liée à l’activité commerciale.

Tout ce qu’ils vendent, même à bas prix, les arrange. » fulmine l’un des automobilistes de passage par Chorfa-centre. Comme l’a souligné cet interlocuteur, le marché informel de Chorfa continue de se tenir à l’ombre de l’impunité, au vu et au su de tout le monde, et ce, en dépit de tous les désagréments qu’il suscite.

Y. S.