Accueil Bouira Un milliard pour l’assainissement

Takerboust

Un milliard pour l’assainissement

36

Une enveloppe financière d’un milliard de centimes vient d’être allouée à la commune d’Aghbalou pour la prise en charge d’un réseau
d’assainissement au chef-lieu Takerboust.

L’enveloppe en question a été accordée par les services de la wilaya de Bouira dans le cadre des PCD de l’année 2018. Cette somme va financer une partie des travaux de réfection d’un rejet d’égout, l’un des plus importants du chef-lieu communal.

Selon les services de la même commune, le rejet en question posait un grand problème aussi bien sur la santé publique que les oliveraies situées au sud du chef-lieu. «L’important débit des eaux provenant de ce rejet a endommagé les conduites du réseau, ce qui a provoqué une énorme fuite des eaux qui coulent à ciel ouvert», affirment les mêmes services.

De son côté, le maire d’Aghbalou dira que «ce rejet qui pose de gros problèmes ne date pas d’aujourd’hui mais il remonte à plusieurs années déjà. Pis encore, toutes les opérations inscrites par la commune par le passé pour endiguer le problème, n’ont pas donné de fruits en raison principalement de l’insuffisance des dotations financières pour engager des travaux colossaux à même de canaliser ces eaux sur plusieurs kilomètres».

À ce sujet, l’édile communal a fait savoir qu’une fiche technique a été établie par ses services en 2018 et a évalué le coût des travaux à plus de cinq milliards de centimes. L’on apprend aussi que ce montant est important et il ne pourrait être accordé dans le cadre des plans PCD.

Chose qui a amené les services de l’APC d’Aghbalou à solliciter les services de la wilaya pour une opération sectorielle (PSD), afin de financer les travaux de réfection du réseau. Seulement, les moyens financiers restreints accordés à la wilaya de Bouira ont fait que l’inscription d’une telle opération est rendue difficile.

Ceci dit, les services de la wilaya ont fini par accorder une enveloppe d’un milliard de centimes pour financer une tranche des travaux, en attendant éventuellement d’autres dotations budgétaires en 2019 pour prendre en charge d’autres tranches de travaux.

Il est utile de préciser que plusieurs propriétaires d’oliveraies ont sollicité, à plusieurs reprises, l’intervention des services de la commune pour la prise en charge de ce rejet pour limiter les dégâts causés aux oliveraies et surtout arrêter l’érosion des terres.

À noter aussi que les eaux provenant de ce rejet viennent se déverser sur le chemin communal reliant Aghbalou à Choukrane, provoquant ainsi la dégradation de ce tronçon de route. Il est utile de rappeler qu’au niveau de cette commune, beaucoup d’insuffisances sur le volet assainissement sont enregistrés aux quatre coins de la commune.

En effet, il y a tous ces anciens réseaux vétustes qui nécessitent des opérations de réfection mais il y a également les extensions et les nouveaux réseaux qu’il faudrait créer. Il faut dire que le tissu urbanistique a nettement augmenté ces dernières années à Aghbalou avec dans son sillage des besoins en divers réseaux, notamment ceux de l’assainissement.

Pour rappel, l’an dernier, tous les efforts des services de l’APC ont été concentrés sur ce volet et le gros des opérations accordées dans le cadre des PCD ont été consacrées à ce volet, dans le but d’en finir avec les problèmes liés à l’assainissement.

D. M.