Accueil Bouira Une ligne de bus vers le chef-lieu de wilaya lancée

Bordj Okhriss

Une ligne de bus vers le chef-lieu de wilaya lancée

86

Une ligne de transport entre Bordj Okhriss, une daïra du sud de la wilaya, et le chef-lieu de Bouira vient d’être mise en place, apprend-on d’une source locale. Selon cette dernière, cette décision a été prise suite à une réunion ayant regroupé le directeur des transports de la wilaya, le chef de la daïra de Bordj Okhriss, le maire de la commune éponyme, les services de la police et le représentant des transporteurs. A l’issue de cette réunion, il a été décidé d’autoriser trois bus à exploiter la ligne Bordj Okhriss – ville de Bouira.

Cette nouvelle a été accueillie avec le plus grand soulagement par les usagers des transporteurs qui se plaignaient justement, et ce, pendant plusieurs années, du manque de transport. En, effet, à plusieurs reprises, les voyageurs, particulièrement ceux qui travaillent à Bouira, avaient interpellé les pouvoirs publics pour la création d’une ligne de transport entre leur commune et le chef-lieu de wilaya. C’est désormais chose faite. Cependant, certains habitants, qui jugent le nombre de bus affecté insuffisant, souhaitent le renforcement des moyens de transport sur cette ligne, de façon à satisfaire la forte demande. Il est utile de souligner qu’à Bordj Okhriss, il n’existe qu’une ligne de taxis pour rallier la ville de Bouira.

D’ailleurs, cette circonscription figurait parmi les rares daïra de la wilaya à ne pas disposer d’une ligne de bus desservant le chef-lieu de la wilaya. La population a été longtemps pénalisée. En effet, excepté les quelques taxis, dont le nombre est limité au demeurant, parcourant le trajet vers le centre-ville de Bouira, il n’existait aucun autre moyen de transport pour rallier cette destination. Il arrivait parfois que des minibus assurant la desserte Sour El-Ghozlane – Bouira fassent escale à Bordj Okhriss. Mais pour les usagers des transports, il fallait faire du coude-à-coude pour pouvoir monter à bord des rares véhicules qui marquent des arrêts, les autres étant souvent surchargés.

Il faut souligner, par ailleurs, que des élus de l’Assemblée de wilaya avaient maintes fois plaidé la cause de la population de Bordj Okhriss, en interpellant le premier magistrat de la wilaya sur ce problème. Des instructions avaient été alors données par le wali à son directeur de transport, pour l’ouverture d’une ligne de transport par bus entre Bordj Okhriss et Bouira. Dans un premier temps, aucune mesure n’avait été concrétisée sur le terrain, jusqu’à la session de l’APW, lors de la laquelle les mêmes élus ont relancé la demande, à laquelle les services concernés ont finalement accédée, au grand soulagement des citoyens non véhiculés.

D. M.