Accueil Bouira Une pollution inquiétante

El-Adjiba - Les rives de l’Oued Sahel transformées en décharge sauvage

Une pollution inquiétante

57

À El-Adjiba, une commune située à 30 km à l’Est de la wilaya de Bouira, la pollution de l’environnement prend des proportions alarmantes.

Le phénomène, qui prend chaque jour de l’ampleur en plus de constituer une menace sur la faune et la flore locales, représente des dangers sur la santé des populations. Cette pollution est bien évidemment concentrée aux abords de l’Oued Sahel qui traverse le territoire de la commune.

En effet, d’immenses dépotoirs sont visibles sur les rives de ce cours d’eau qui reçoit chaque jour des chargements entiers de divers déchets et autres gravas.

À hauteur du chef-lieu communal, une des rives de cet oued est carrément transformée en décharge sauvage où sont jetés ordures ménagères, emballages en plastiques, gravas, et surtout des déchets provenant des commerces du coin. À cet endroit, un décor des plus hideux s’offre à la vue des résidents de la cité bâtie aux abords de la RN 5 passant par la localité et des usagers de cette route.

À en croire les habitants de la localité, cette situation perdure depuis plus d’une décennie mais rien n’est entrepris pour arrêter cette pollution. Pourtant, ce site qui est transformé en décharge sauvage est connu de tous à El-Adjiba. Seulement, les responsables locaux qui se sont succédé à la tête de la municipalité ne réagissent pas devant ce phénomène qui s’aggrave au fil des jours et qui risque de provoquer une catastrophe écologique. Surtout si l’on sait que les rives de l’oued présentent un écosystème riche où sont recensées diverses espèces végétales et animales.

En effet, chaque année, diverses espèces d’oiseaux, notamment migrateurs s’y installent et s’y reproduisent. Toutes ces espèces se trouvent désormais malmenées par cette pollution à grande échelle. Aussi, en aval, et le long de ce cours d’eau qui irrigue toute la vallée du Sahel, des centaines de forages qui servent à l’irrigation de toute la plaine du Sahel sont susceptibles d’être pollués. Pis encore, les déversements ininterrompus de gravas qui y sont jetés viennent par la suite obstruer le lit de ce cours d’eau et lui changer du coup d’itinéraire.

Ce qui provoque à chaque fois des inondations dans toute la vallée et accroît aussi le phénomène d’érosion du sol. En plus de ces impacts sur l’environnement, cette pollution constitue une menace sur la santé des habitants du coin et des riverains de l’oued.

Devant tous ces dangers, des habitants d’El-Adjiba interpellent les responsables locaux et de wilaya à intervenir pour arrêter ce qu’ils qualifient de massacre avant qu’il ne soit trop tard. Pour les mêmes habitants, il suffit pourtant de peu de moyens pour venir à bout de cette pollution. Ils suggèrent donc le lancement d’une opération de nettoyage du site objet de pollution. Selon eux, la préservation du site passe inévitablement par un travail de sensibilisation auprès des riverains du site.
D. M.