Accueil Kabylie Des écoles sans cantines depuis cinq ans

Draâ Ben Khedda

Des écoles sans cantines depuis cinq ans

69

à Draâ Ben Khedda, des écoles et collèges sont sans cantines depuis plusieurs années. C’est le cas du collège Saïd Khelifati situé au centre-ville dénué de cantine depuis cinq années, obligeant les élèves à rentrer chez-eux à midi ou à acheter un sandwich à se mettre sous la dent. Cette année encore, la situation risque de durer et les parents tentent déjà de trouver un autre établissement pour leurs enfants qui y sont affectés après leur réussite à l’examen de 5e. pour eux, le transfert est l’unique moyen de sauver l’année pour des enfants qui habitent souvent loin.

Cette situation pénalisante pour les collégiens n’est pas moins difficile pour leurs parents sachant qu’à travers la majorité des établissements du primaire de la ville, le système de la demi-pension est banni. Les parents doivent alors se présenter devant l’école primaire à midi pour récupérer leurs enfants. Il en est de même pour ceux scolarisés dans des écoles possédant des cantines. En effet, les élèves ne peuvent pas rester dans la cour de l’école et doivent impérativement quitter leur établissement et revenir à 13h. Dans ce sens, les parents interpellent la Direction de l’éducation de Tizi Ouzou afin de se pencher sur ce problème, qui risque de provoquer des grèves.

D’ailleurs, certains parents préparent déjà des actions de protestation devant les écoles. Venir à 8h avec son enfant n’est pas la seule tâche qui incombe aux parents. En effet, au lieu d’aller travailler, ces derniers doivent revenir devant l’école à midi pour ramener leur enfant à la maison. A 13h, ils doivent l’accompagner à l’école encore une autre fois pour les cours de l’après-midi. Aux environs de 15h et 16h, même topo. Pour certains parents, le calvaire est d’autant plus grand s’ils possèdent plusieurs enfants n’ayant pas le même emploi du temps. Passer une journée à aller et venir entre la maison et l’école les empêche ainsi d’aller au travail.

A cet effet, les autorités en charge de ce dossier doivent comprendre que cette situation est intenable et insupportable pour les parents. Garder les enfants dans l’établissement entre midi et 13h est un adroit absolu aussi bien des parents que des enfants. Dès lors, les parents d’élèves au niveau du CEM Saïd Khelifati de Draâ Ben Khedda appellent les responsables du secteur, au niveau de la wilaya, à s’intéresser à la situation de leurs enfants avant de se lancer dans des actions de protestation, qui risquent de perturber la scolarité de leur progéniture.

Akli N.