Accueil Kabylie Des opérateurs s’installent

CHORFA - En dépit de l’absence d’une zone d’activité

Des opérateurs s’installent

1078

Chorfa est l’une des rares communes de l’Est de la wilaya de Bouira à connaître un essor économique appréciable.

En effet, même en l’absence d’une zone d’activité, dont le projet continue de traîner au grand dam des investisseurs, des usines et autres unités activant dans divers domaines «sauvent la face». La municipalité promet beaucoup à l’avenir, pour peu que la zone d’activité (ZAC) soit réalisée pour permettre à la commune d’engranger des recettes fiscales importantes qui serviront à la concrétisation de nouveaux projets. Chorfa compte, ainsi, des usines et unités spécialisées dans l’agro-alimentaire, les matériaux de construction, l’aviculture et les aliments de bétail. Les usines activant dans le créneau de l’agro-alimentaire sont implantées en majorité dans la vaste plaine d’Arafou et aux villages Toghza et Choukrane.

En sus, la plaine d’Arafou est plantée d’un impressionnant verger oléicole où la campagne d’olivaison bat son plein depuis quelques semaines. C’est dire que malgré les apparences, la commune de Chorfa «mène» une vie économique qui augure de belles choses, d’autant plus que ses produits ont même dépassé les frontières de la wilaya de Bouira pour atterrir sur les étals des lointaines wilayas du pays. C’est le cas de boissons non alcoolisées, dont la localité de Chorfa peut se targuer être l’un des leaders dans la région. «L’implantation de la zone d’activité à Arafou ne fera que renforcer l’économie de la commune et de toute la région de la vallée du Sahel. Il faudrait que les autorités locales et la population donnent à coup de pouce à ce dossier pour qu’il soit avalisé. Je ne vois pas d’autres issues pour notre économie en dehors de cette ZAC, qui devrait être implantée à Tabâalt où une assiette avoisinant les 30 hectares a été dégagée.

Nous attendons avec impatience la réalisation de ce projet qui nous tient à cœur, nous, investisseurs, sachant qu’il permettra la création de centaines de postes d’emploi pour les jeunes de toute la région, et pas que !», indique un investisseur dans l’agro-alimentaire. Il est utile de préciser que sur le bureau du maire, plusieurs dossiers d’opérateurs économiques demandant une extension de leurs projets ou l’implantation de nouvelles unités pour les nouveaux investisseurs sont en attente depuis plusieurs mois. Y. S.