Accueil Kabylie Des subventions pour sept communes

APW de Boumerdès

Des subventions pour sept communes

384

Pas moins de sept communes de la wilaya de Boumerdès ont bénéficié, la semaine passée, de subventions sur le budget supplémentaire de l’année en cours.

La municipalité de Thenia a eu droit à une aide de 5,3 millions de dinars pour l’acquisition de deux classes en préfabriqué qui seront installées au niveau de l’école de Hai Ellouz qui connaît un manque criant en places pédagogiques. L’APW a accordé une cagnotte de 4 millions de dinars à la localité de Boudouaou El Bahri pour la réalisation d’un réseau d’assainissement à Haouch Mustapha.

La commune de Zemmouri, elle, a bénéficié d’une enveloppe de 3,4 millions pour le revêtement de la route desservant Douar Bendou, à 2 km du chef-lieu. La commission des finances de l’APW a également réservé une somme de 3 millions de da pour éradiquer les fosses sceptiques qui empoisonnent la vie aux habitants de Ksairia. Après tant d’années de calvaire, les résidents de Mouliha seront enfin raccordés au réseau d’AEP. Une enveloppe financière de 3 millions de dinars a été dégagée à cet effet. Les habitants souhaitent que le projet soit entamé dans les meilleurs délais. La localité de Keddara n’a pas été oubliée puisqu’elle a obtenu une aide de 2,5 millions pour l’extension du réseau d’assainissement au village Ichoubar, qui souffre à ce jour des affres du développement. Une somme similaire a été attribuée à la commune de Souk El Had pour rénover les conduites des eaux usées du quartier du 20 août.

De nombreux élus de l’APW ont déploré la privation des autres communes des subventions, en s’interrogeant sur les critères pris en compte dans la répartition du budget. «On a favorisé certaines localités au détriment des autres. Comment a-t-on approuvé le budget supplémentaire alors qu’on ne sait toujours pas où ont été dépensés les 12 millions de dinars dégagés pour réhabiliter le siège de l’APW. Je demande que les 42 élus de l’APW soient membres de la commission des finances», dénonce une élue.

Une autre a critiqué le P/APW qui, selon elle, a mis beaucoup de retard pour programmer la session, la première depuis le début de l’année. «On a attendu huit mois pour qu’au final on nous remette un document ficelé qui n’a rien de nouveau par rapport aux budgets précédents. Ça s’appelle le bricolage. Avant d’attribuer de nouvelles subventions, on veut savoir où sont partis les 270 milliards du FSCL ainsi que les 500 et les 375 milliards évoqués par le wali en juin dernier pour booster la machine du développement», se demande-elle.

Dans ses réponses, la présidente de la commission des finances a souligné que «la répartition du budget s’est faite dans la transparence et selon l’ordre des priorités», ajoutant que «la plupart des communes que vous dites exclues n’ont envoyé aucune fiche technique à l’APW pour obtenir des subventions».
Z Youcef