Accueil Kabylie Des villageois durement pénalisés

NACIRIA - Pénurie d’eau

Des villageois durement pénalisés

117

Le manque d’eau potable se pose avec acuité dans plusieurs régions de la wilaya de Boumerdès. C’est l’exemple de Naciria (Laâziv) où les habitants font face, depuis quelques jours, au manque d’eau qui pénalise durement les foyers. La plupart des villages de cette localité semi rurale, située à une quarantaine de kilomètres à l’Est de Boumerdès, sont sans eau depuis plusieurs jours.

Les villages Takhirouant, Bouassem et Taâzibt notamment sont durement touchés par cette carence notable qui risque de perdurer à l’approche de la saison estivale. Mourad, un villageois, affirme que l’eau est pompée deux fois par semaine à Takhirouant, ce qui est insuffisant en comparaison au volume souhaité par les villageois.

«Certains villageois n’arrivent pas à remplir leurs jerricans en raison du faible volume de l’eau qui arrive dans les robinets», dira notre interlocuteur. En été, les villageois s’alimentent en eau potable à partir des sources se trouvant dans les hauteurs de village alors que certains d’autres achètent des citernes à eaux à des prix exorbitants.

Même au village Bouassem, parmi les plus grands de la région, le problème se pose toujours alors que la nappe phréatique est très ample dans les environs. La localité de Naciria est alimentée à partir des forages de Kaf Laagab à Tadmaât et à partir de la station de dessalement de l’eau de mer de Cap Djenet.

Youcef Z