Accueil Kabylie Deux demandeurs d’emploi ferment la mairie

Aït Yahia Moussa

Deux demandeurs d’emploi ferment la mairie

79

Deux demandeurs d’emploi ont fermé la mairie depuis mardi dernier. En effet, les deux hommes ont interdit l’accès aux bureaux des services du premier et du deuxième étage. Ainsi, tout est bloqué sauf le service de l’état civil, laissé ouvert. «Nous sommes écartés de tout recrutement parce qu’on nous répond que nous avions bénéficié du pré-emploi.

Effectivement, j’ai exercé pendant près de dix ans sous contrat. Et en mars dernier, j’ai refusé de signer un autre contrat parce que je n’ouvrirais pas droit à un éventuel recrutement définitif», dira Hocine Sanat, l’un des deux protestataires. Et son camarade, M. Hocine Khettar d’ajouter : «Il y a deux postes d’OP. Nous avons eu des promesses par les responsables de l’APC.

Et aujourd’hui (ndlr, hier), nous sommes là pour exiger ces postes parce que notre APC a déjà laissé d’autres postes filer. Au total, depuis 2016, pas moins de onze postes ont été reversés à la wilaya parce qu’il n’y a pas eu de transparence dans leur attribution». Nos deux interlocuteurs campent sur leur position en dépit des réponses qui leur sont données par le maire et son exécutif, affirmant qu’ils ne libéreront pas les lieux si leur revendication n’aboutit pas.

«Nous n’avons que deux postes. Ceux-ci ne sont pas encore attribués. Dès mon installation à la tête de cette Assemblée, j’ai tenté de récupérer les postes qui nous ont été retirés. Mais, pour le moment, nous n’avons rien pu faire. Notre commune est la seule où il n’y a pas de postes bien que nous ayons sollicité un plan de charge plus conséquent quand on sait qu’il y a un manque effarant en matière de postes de travail. Nous ne faisons que de la gymnastique pour combler ce manque», déclarera Rabah Hamitouche, en sa qualité de maire.

Le blocage pénalise le fonctionnement normal de l’administration locale. «Nous accusons un retard, même pour finaliser le dossier du fichier électoral que nous devrons transmettre à la wilaya. J’interpelle tous les services concernés pour mettre fin à cette anarchie», conclura le P/APC.

Amar Ouramdane