Accueil Kabylie Embouteillage monstre sur la RN5 !

Embouteillage monstre sur la RN5 !

BOUIRA - Travaux sur l’autoroute Est-Ouest

338

Les automobilistes se dirigeant vers Alger ont vécu le calvaire, jeudi dernier, sur la RN5, près des localités Aomar et
Kadiria, à l’Ouest de la wilaya de Bouira.

Cela est intervenu suite à la fermeture du tunnel d’Aïn Chriki de l’autoroute pour des travaux de réfection. En effet, dès les premières heures de la journée de jeudi, la circulation automobile a été déviée vers la RN5 à hauteur de la localité de Aïn Chriki, ce qui a provoqué d’énormes embouteillages sur de longues distances. Ainsi, des milliers d’automobilistes, en provenance de l’Est, étaient «pris dans le piège» de ces embouteillages, lesquels ont commencé dès les premières heures de la matinée et ont duré jusque tard dans la soirée. Concernant les éléments de la Gendarmerie nationale, affectés pour réguler la circulation sur place, ils ont été rapidement dépassés par l’énorme flux de véhicules qui avaient emprunté cette route pour rejoindre la capitale. Même les chefs-lieux des communes de Kadiria et Aomar étaient complètement paralysés.

Et alors que certains automobilistes ont fait demi-tour dès leur arrivée à Bouira, d’autres ont choisi de prendre des raccourcis pour pouvoir accéder à l’autoroute. Des raccourcis qui ne sont rien d’autre que des pistes agricoles ou forestières, souvent non-goudronnées et très dégradées, chose qui a provoqué de nombreux accidents, notamment près de la commune de Kadiria, où un bus de transport de voyageurs a failli se renverser, en essayant de traverser une piste forestière. Pis encore, d’autres automobilistes ont carrément perdu leurs repères et se sont retrouvés dans le territoire de la wilaya de Tizi Ouzou, en essayant de contourner la RN5 via la RN25. Entretemps, d’autres automobilistes ont préféré faire un détour de plus de 70 km, en empruntant la RN18 via Aïn Bessem et Larbaâ (Blida) pour atteindre Alger. Vers 11h, l’énorme bouchon a atteint la ville de Bouira sur une distance de plus de 20 km. Ce blocage s’est poursuivi jusqu’à une heure tardive de la soirée. Hier matin, en raison de la diminution du trafic routier, aucun embouteillage n’a été signalé sur la RN5. Il est utile de rappeler que la réouverture du tunnel de Aïn Chriki était prévue pour hier en soirée, après la fin des travaux de réhabilitation.
Oussama Khitouche