Accueil Kabylie Journée de sensibilisation contre les diarrhées infantiles

Draâ El-Mizan - EPH Krim Belkacem

Journée de sensibilisation contre les diarrhées infantiles

622

Comment parer aux diarrhées infantiles, les conduites à tenir face à ce phénomène qui représente des risques sur la vie de l’enfant en bas âge, si rien n’est fait, tels sont les thèmes d’une journée d’information et de sensibilisation abritée, mercredi dernier, par la salle de réunion de l’hôpital Krim Belkacem de Draâ El-Mizan.

Une initiative qui a visé le personnel de cette structure sanitaire, les professionnels de la santé (publique et privée) et la population, surtout les mamans.

Des exposés ont été présentés par le pédiatre de l’hôpital, un spécialiste en maladies infectieuses et un praticien de la santé et de la médecine préventive.

Dans son allocution d’ouverture, M. Omar Idja, le directeur de cet établissement, a rappelé que cette journée est programmée dans le cadre de la campagne nationale de lutte contre cette maladie, initiée par le ministère de la Santé, de la Population et de Réforme hospitalière, et ce du 1er juin au 31 octobre.

«C’est un thème très important parce qu’il intéresse une population fragile et vulnérable, à savoir : les enfants. D’ailleurs, elle cible ceux âgés entre 0 et 4 ans révolus». Il expliquera ensuite que les conférenciers vont intervenir sur un grand nombre de points ayant trait à la prise en charge des cas de diarrhées déclarées, les mesures à prendre, le traitement et bien sûr la prévention.

«L’enfant souffrant à cet âge de diarrhée est menacé si les précautions nécessaires et les moyens indispensables ne sont pas mis en œuvre. C’est pourquoi, j’insiste sur l’importance à donner à ce thème et surtout la conduite à tenir devant ces cas qui se déclarent généralement en grand nombre durant la saison estivale», a affirmé le directeur de l’EPH.

De leur côté, les conférenciers ont mis l’accent sur la définition de cette maladie et comment la reconnaître dès son apparition. «Il faut que les mamans sachent comment s’y prendre. Tout d’abord, je leur conseille de stériliser les biberons et respecter les mesures d’hygiène pour protéger leurs enfants de cette maladie qui pourrait être mortelle, si elle n’est pas prise en charge comme il se doit. Une fois, le cas déclaré, nous avons tous les moyens pour le prendre en charge, au sein de l’hôpital», nous confiera un médecin rencontré sur place.

Les intervenants ont recouru à des démonstrations pratiques sur la préparation des biberons et de nombreux conseils ont été prodigués à l’assistance. Les premiers gestes en cas de diarrhée chez l’enfant et de procéder à son hydratation continue avant son arrivée à l’hôpital. «Il y a des mesures à prendre avant, au moment et après la déclaration de cette maladie», insistera une intervenante.

«Au sein de nos services, lorsque nous recevons des cas de diarrhées, nous avons un schéma thérapeutique à mettre en œuvre. Par exemple, il y a des espaces aménagés pour la réhydratation orale et intraveineuse. Aussi, nous leur administrons le SRO (Sérum oral de réhydratation)», expliquera le directeur. Pour ce dernier, le personnel du service de pédiatrie est mobilisé pour faire face à cette maladie d’autant plus que c’est dans ce service qu’atterrissent tous les cas, après celui des urgences. En définitive, conclura-t-il, tout passe par la prévention.
Amar Ouramdane