Accueil Kabylie Journée d’information au profit des détenus

ANGEM de Béjaïa

Journée d’information au profit des détenus

90

Après la Journée organisée au mois de juillet au profit des détenus de l’Établissement pénitentiaire de Béjaïa, une autre Journée d’information en direction des détenus de l’Établissement pénitentiaire d’Akbou vient d’être organisée, hier. Au programme : les modes de financement de l’ANGEM, les conditions d’éligibilité et les avantages fiscaux.

A la fin de la présentation, un débat a été ouvert pour répondre aux préoccupations et questions des détenus. En effet, dans le but d’assurer l’insertion sociale des anciens détenus et de ceux libérés des Centres de rééducation, le bureau de wilaya de l’Agence nationale de la gestion du microcrédit (ANGEM) s’engage, en vertu d’une convention signée avec la Direction de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, à aider cette catégorie à travers un dispositif d’achat de matières premières ou à la création de petites entreprises.

Ainsi, au cours de l’année 2019, le bureau de l’ANGEM de Béjaïa, dira Ouachek Lila, sa directrice, a organisé une dizaine d’opérations de sensibilisation, en direction des détenus». Ce fut au niveau des Centres de rééducation de la wilaya, ce qui a donné lieu a «des résultats satisfaisants». Sur ce point et à la question de savoir quels sont les engagements de cette Agence à l’effet d’assurer l’insertion sociale des détenus et ceux sortis des Centres de rééducation, pragmatique, Mme Ouachek répondra : «Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat conclue entre l’Agence nationale de gestion du microcrédit et la Direction de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion (ministère de la Justice), en date du 21/10/2009, notre direction, en collaboration avec le juge d’application des peines, organise des journées de vulgarisation et de sensibilisation avec ces centres pour la réintégration des ex-détenus de la wilaya. Son but : faire connaître les possibilités qu’offre notre Agence aux personnes ayant accompli leur peine de prison et leur réintégration dans la société afin de leur éviter toute récidive.

Des journées de sensibilisation organisées au niveau des quatre établissements pénitenciers que compte la wilaya, à savoir Oued Ghir, Béjaïa, Kherrata et Akbou. Une réunion trimestrielle est organisée également avec les différentes parties, afin de rendre compte de l’avancement et de l’application de cette convention.»
A. H.