Accueil Kabylie La belle affaire des spéculateurs !

VALLÉE DE LA SOUMMAM - Les prix flambent

La belle affaire des spéculateurs !

59

L’appel à la grève de quatre jours, (du 8 au 11 décembre), largement relayé par les réseaux sociaux, a suscité, comme partout ailleurs, une ruée vers les commerces, les marchés des fruits… dans les localités de la Vallée de la Soummam. En effet, samedi dernier, les points de vente des produits alimentaires ont connu une affluence assez remarquée de la part des ménages, après l’annonce d’une grève générale de quatre jours à laquelle ont adhéré plusieurs syndicats, des opérateurs économiques et des administrations, en plus des citoyens de la région.

Dans la localité de Tazmalt, à titre d’exemple, cette situation a été constatée avec une augmentation sensible des prix des produits alimentaires, comme les fruits et légumes. Ainsi, les prix des denrées de première nécessité sont passés du simple au double, voire au triple, pour certains produits, laissant les ménages sur le carreau, au bonheur des spéculateurs. «Les marchands des fruits et légumes, notamment, n’ont aucun scrupule.

Dès l’annonce de la grève de quatre jours, ils ont flambé les prix pour tirer profit de cette situation, alors qu’ils devraient être solidaires avec les citoyens, en maintenant au moins les anciens tarifs», a fulminé un habitant de Tazmalt, rencontré hier, au marché de la ville. La mercuriale a donc connu une hausse vertigineuse, avec la pomme de terre qui a augmenté de 45-60 DA le kilo à 90 DA/kg, en l’espace de quelques heures seulement.

Il en est de même pour la carotte affichée à 70 DA/kg. Le prix des haricots aussi caracole dans la ville de Tazmalt à 220 DA/kg. Pour la courgette, elle est vendue à 150 DA/kg, alors que l’oignon est à 60 DA/kg. En ce qui concerne les superettes, elles ont également enregistré un rush particulier de la part des ménages pour s’approvisionner en victuailles, en prévision de ce débrayage.

La panique s’est emparée également des automobilistes. Preuve en est. Entre autres, la station-service de Tazmalt a connu, hier, de longues files d’attente des automobilistes pour faire le plein et être à l’abri du besoin durant les jours de grève. Il en est de même au niveau de l’agence postale de la ville, où les usagers d’Algérie-Poste se sont agglutinés devant les guichets pour le retrait de leur argent.

Syphax Y.