Accueil Kabylie La DAS au secours des familles en détresse

Iallalen

La DAS au secours des familles en détresse

283

L’appel de détresse lancé par la famille Hocine Samet d’Iâllalen et rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, a suscité un formidable élan de solidarité.

Pour rappel, cette famille de quatre personnes vit dans le dénuement total, aggravé par la lourde maladie de la mère. Ils vivotent dans des conditions misérables dans une vieille habitation qui leur a cédée un habitant du village. Tous les appels du père à l’adresse des autorités locales pour un probable relogement n’ont pas eu l’écho favorable souhaité.

« Notre commune ne dispose d’aucun logement à offrir à cette famille. Cependant, nous lançons un appel au wali de Tizi-Ouzou à l’effet d’intervenir pour plaider ce cas au niveau du chef de daïra de Draâ El-Mizan, qui a bénéficié de 1 000 logements dans le cadre du programme du président de la République. Dans notre commune, il n’y a aucun programme de logements parce que nous n’avons aucune assiette foncière », indique une source proche de l’APC.

De nombreuses âmes charitables, interpelées par les conditions de vie cette famille, se sont vite mobilisées pour se solidariser avec elle. «Nous leur avons acheté quelques appareils électroménagers, des couettes, des matelas et autres», dira un membre du collectif des citoyens mobilisés aux côtés de la famille de Hocine. Et d’ajouter: «Nous remercions toutes les personnes qui apportent leur soutien à cette famille, qui se sent du coup soulagée. Cependant, le père souhaite que le wali soit mis au courant de son cas parce que, lui et sa famille, sont en danger, d’autant plus que des pluies sont annoncées prochainement pour une durée de plusieurs jours.

Hocine et sa famille ne souhaitent qu’un relogement, peu importe où. Ils ne cherchent qu’un toit décent». De son côté, la direction de l’action sociale a dépêché une délégation avec elle un lot d’appareils électroménagers, des couvertures, des matelas, des cartables et des fournitures scolaires pour les filles. La famille s’est réjouie de la visite de cette délégation, venue la rassurer de la solidarité de la DAS avec elle.

«Nous espérons que les hautes autorités prendront connaissance de ce cas social en détresse. En tout cas, la chaîne humaine qui se forme autour de Dda l’Hocine et les membres de sa famille augure une bonne année 2019 pour eux parce que l’élan est formidable, surtout avec l’implication de la DAS», conclut un membre du même collectif. Amar Ouramdane