Accueil Kabylie Le centre culturel livré aux éléments

M’Chedallah

Le centre culturel livré aux éléments

53

Le centre culturel de la ville de M’chedallah se trouve dans un piteux état depuis maintenant plusieurs années. La structure se dégrade chaque jour un peu plus et ce en l’absence d’un plan de prise en charge. Selon des animateurs associatifs évoluant au sein de ce centre, la structure présente de nombreuses dégradations.

À commencer par l’étanchéité. Cette dernière est défectueuse et laisse s’infiltrer les eaux pluviales. Résultat : le plafond s’est carrément détérioré et la peinture a volé en éclat. En temps de pluie, les infiltrations des eaux provoquent des inondations au niveau de la structure. Ce qui rend impossible la tenue d’une quelconque activité et complique surtout les conditions de travail des associations. Aussi les infiltrations des eaux risquent d’endommager les installations électriques et de causer des dégâts irréparables.

Pis encore, au niveau d’une des salles du centre inondé par les eaux pluviales, chaises, bureaux, lits et tables de jeux et différents mobiliers sont dans un état très dégradé. Le tout se trouve entreposé pêle-mêle, témoignant d’une situation d’abandon manifeste. Devant cette situation, des animateurs associatifs avouent avoir alerté les responsables locaux sur l’état de dégradation et surtout d’abandon dont fait l’objet cette structure, mais en vain selon eux.

Selon les mêmes animateurs, aucune mesure n’a été prise pour remédier aux problèmes posés et du coup la structure ne cesse de se dégrader davantage chaque jour. « Si le centre fonctionne toujours c’est grâce à la volonté des personnes qui y travaillent et surtout à la contribution des membres de certaines associations lesquelles travaillent d’arrache-pied pour garder encore la structure ouverte en assurant les frais de son fonctionnement », fait-t-on savoir. Mais à elles seules, les associations ne peuvent assumer toutes les tâches et faire tourner une telle structure.

Vu l’état de la structure, il est urgent que les responsables locaux réagissent pour inscrire une opération de réhabilitation du centre culturel. Un projet qui pourrait sauver la structure de la dégradation et aussi offrir de meilleures conditions de travail pour les nombreuses associations y activant. Il est utile de signaler que cette structure a plus de trois décennies d’existence et compte parmi les plus anciennes structures créées au niveau de la daïra de M’chedallah. Ce centre, un des rares espaces de loisirs qui accueillent les jeunes de la commune, ne désemplit pas et accueille beaucoup d’activités culturelles.

D. M.