Accueil Kabylie Le terrain choisi par le précédent exécutif maintenu

FRIKAT - Projet du siège APC

Le terrain choisi par le précédent exécutif maintenu

73

Lors du mandat passé, les élus de l’APC de Frikat évoquaient à chaque fois le projet de réalisation d’un siège APC. Même si les locaux de l’ex-Garde communale ont été récupérés, réaménagés et exploités par les services de l’APC après la dissolution de ce corps de sécurité, l’actuel siège APC, datant des années 80, ne répond plus aux normes et aux besoins d’une population estimée aujourd’hui à 1 7000 habitants. «Nous avons même fait le choix de terrain.

Le site, adéquat et pratique, est situé sur la route principale (CW4) où il y a un collège, un lycée… Il n’est pas isolé», a confié un ex-élu. Notre interlocuteur souligne que l’actuel siège pourrait servir à d’autres services dans cette commune qui manque d’infrastructures. Pour en savoir plus sur ce projet, nous avons pris attache avec le maire, Mohamed Moussaoui.

«Effectivement, à notre installation, nous avons trouvé qu’un choix de terrain a été fait pour le lancement d’un nouveau siège APC. Nous avons discuté du projet en délibération et jugé utile de maintenir le choix de l’assiette foncière. Maintenant, il ne reste qu’à poursuivre les démarches nécessaires, pour mener à bon port ce projet», expliquera notre interlocuteur.

Notons par ailleurs qu’un projet de siège pour l’ex-Garde communale avait été lancé et arrêté à l’annonce de la dissolution de ce corps de sécurité. Le projet ayant atteint un taux appréciable de travaux, de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer sa relance et sa réaffectation en foyer de jeunes, d’autant que l’actuelle maison de jeunes du chef-lieu est vétuste. «C’est une bâtisse qui appartient au ministère de la Défense. Il faudrait tout d’abord qu’elle soit transférée à l’APC pour que les responsables à ce niveau décident de son sort. Pour le moment, c’est le flou à ce sujet», confiera à ce propos une source proche de ce projet.

L’on apprendra, néanmoins, que l’APC est décidée de le récupérer. Par ailleurs, il est à signaler que d’autres projets sont aussi attendus dans cette municipalité, comme un marché de fruits et de légumes de proximité. «Nos citoyens se déplacent jusqu’à Draâ El-Mizan pour faire leurs emplettes. Un marché est indispensable ici. Il a été même question de le réaliser du côté du domaine agricole Amirouche», indique un membre du mouvement associatif.

Amar Ouramdane