Accueil Kabylie Les habitants de Tizi montent au créneau

BÉJAÏA - Aménagement urbain et cadre de vie

Les habitants de Tizi montent au créneau

450

Manquant des commodités les plus élémentaires pour une vie décente,
des dizaines d’habitants du quartier Rezk-Allah, dans la banlieue de Tizi, dans la commune de Béjaïa, se sont rassemblés, avant-hier matin, devant le portail du siège de la wilaya.

Ce lieu est devenu, depuis quelques années, «le mur des lamentations» des citoyens de la région pour crier leur ras-le-bol face aux promesses non tenues des responsables locaux quant à une prise en charge sérieuse de leurs doléances. Raccordement inexistant aux réseaux gaz et électricité, mauvaise distribution de l’eau potable vers les foyers et dégradation des routes desservant ce quartier populeux sont autant de problèmes qui rongent ces citoyens.

«Nous habitons dans ce quartier depuis 2005 et nous manquons de tout. Nous n’avons ni gaz, ni électricité, ni eau. Le réseau routier menant vers notre quartier est complètement détérioré», tempête l’un des habitants de ce quartier.

Pour s’approvisionner en eau potable, ces citoyens sont contraints d’acheter le liquide précieux auprès des vendeurs d’eau, qui sillonnent le quartier avec leurs camions-citernes. Pour avoir de l’électricité et de l’éclairage, on a recours à des piquages illicites et à des techniques d’antan.

«Il y a parmi nous des familles qui utilisent encore des bougies pour avoir la lumière, en 2019 et au chef-lieu de la wilaya ! D’autres recourent à des branchements illicites», s’indigne un autre habitant du quartier Rezk-Allah. Ces derniers dénoncent l’indifférence totale des autorités locales devant leurs problèmes. «Nous sommes fatigués des promesses sans lendemain. Nous voulons être reçus par le wali en personne», exigent les protestataires.
B. S.