Accueil Kabylie Les randonnées de plus en plus prisées

Tikjda

Les randonnées de plus en plus prisées

140

Le week-end dernier a connu une ambiance particulière sur les hauteurs de Tikjda, notamment dans l’enceinte du Centre national des sports et loisirs de Tikjda (CNSLT). Un riche programme fut mis en place par le service animation de ce centre. La randonnée vers le lac Agoulmime, assurée par les guides de haute montagne, a connu, pour sa part, un engouement sans précédant. Un véritable parcours de santé pour les randonneurs ayant parcouru les 10 km séparant les deux points de départ et d’arrivée.

D’autres itinéraires étaient également prisés, à l’image de ceux menant à Tala Rana dans la commune de Saharidj vers les sites de «La main du Juif», «Le gouffre du léopard», «La dent du lion» ou encore au stade d’Aswel sur des hauteurs dépassant 2 000 m d’altitude. Les familles ont également profité des jeux et animations ludiques mises à leur disposition, avec le manège du saut à l’élastique pour enfants, le trampoline, le bateau gonflable, les pistes au trésor…

Par ailleurs, un couple originaire d’Aïn El Hamam et accompagné de ses deux enfants en bas-âge a déploré le fait de ne pas avoir pu se rendre au lac Agoulmime, vu les sentiers escarpés et la distance qui le relie au Centre de loisirs. «Nous aurions aimé participer à cette randonnée mais avec nos deux enfants, cela n’a pas été possible. Même si nous aurions pu les confier au personnel du centre, qui se serait chargé de leur surveillance, nous aurions été incapables de savourer comme il se doit notre balade.

Mais ce n’est que partie remise et dès qu’ils seront plus grands, on fera cette randonnée en famille», a indiqué le père de famille. Il est à noter que ces dernières années, les randonnées sont l’apanage du CNSLT qui mise exclusivement sur le vaste programme de relance du tourisme de montagne, en respectant la biodiversité, la faune et la flore des sites à visiter. Un tourisme écologique qui sensibilise à la protection de l’environnement, faisant de plus en plus d’adeptes en provenance d’Alger, Bouira, Béjaïa, Tizi Ouzou, Boumerdès, Bordj Bou Arréridj…

Ces randonnées s’effectuent, pour rappel, sous l’œil vigilant des guides du Centre. Pour le respect de l’environnement et afin de veiller à sa propreté, il faut savoir que les emballages des déjeuners en barquettes et autres boissons emportés par les randonneurs sont ramassés et ramenés au Centre national des sports et loisirs de Tikjda. Il faut dire également que le parking du Centre étant sécurisé, c’est l’esprit tranquille que les randonneurs s’adonnent à leur passion.

Les tarifs, pour leur part, sont étudiés, selon le mode d’hébergement, hôtel, auberge ou unité du Centre de loisirs. C’est ce qui justifie l’engouement pour la destination Tikjda, et ce malgré le fait qu’il n’a toujours pas été procédé à la réhabilitation des remontées mécaniques. Un atout non-négligeable pour une station climatique de cette envergure.

La station affiche complet !

Depuis le 15 novembre, date du coup d’envoi de la saison hivernale au niveau du Centre national de sports et loisirs de Tikjda, force est de constater que l’engouement des touristes est à son apogée au cours de ces vacances d’hiver. En effet, la station climatique est très fréquentée ces derniers jours, affichant complet. Les 420 lits de toutes les unités ont été réservés depuis plusieurs semaines par les vacanciers venus de divers horizons, auxquels se sont mêlés les sportifs, venus s’entraîner sur ces hauteurs, même si certaines commodités font défaut pour ces athlètes de haut niveau.

Hafidh B.