Accueil Kabylie L’hydraulique lance une vaste opération

BÉJAÏA - Curage des lits d’oueds

L’hydraulique lance une vaste opération

47

Une vaste opération de curage des lits d’oueds traversant la ville de Béjaïa a été lancée, samedi dernier, par les services de l’hydraulique de la wilaya. Ordonnée par le wali de Béjaïa, cette opération s’inscrit dans le cadre des mesures opérationnelles efficaces et préventives visant à sécuriser les citoyens au niveau des régions sujettes aux inondations. «Sur instruction du wali, des opérations de nettoyage et de curage des oueds sont effectuées en ce moment (samedi dernier, ndlr) au niveau des Oueds de la ville de Béjaia afin d’éviter les inondations.

Ces opérations se poursuivront pendant cette semaine pour nettoyer la totalité des oueds», a indiqué la cellule de communication de la wilaya. Celle-ci a souligné que des actions similaires ont été effectuées avant la rentrée scolaire 2019/2020, avec la collaboration des entreprises publiques et privées des différents secteurs, en vue de sécuriser notamment le chemin de l’école aux élèves.

En effet, ces rivières traversent parfois de grandes agglomérations et longent des chemins empruntés par les piétons et les véhicules, ce qui rend leur curage une nécessité afin de se prémunir d’éventuelles inondations et catastrophes. Au total, douze oueds importants serpentent la commune du chef-lieu de wilaya et représentent une réelle menace sur la vie des citoyens en cas de crue et de débordement. Même en dehors de la période hivernale, ces rivières constituent une menace sur la santé publique. Pour cause, elles sont infectées par les eaux usées, les rejets toxiques des unités de production et envahies par des reptiles et rongeurs.

En plus de leur curage et nettoyage, ces oueds ont besoin d’aménagement et de mesures visant à les protéger. Malheureusement, ils sont transformés en déversoirs d’eaux usées et en décharge sauvage, offrant ainsi à la vue un paysage et un décor des plus déplaisants. Parmi ces rivières, connues pour les odeurs nauséabondes qui s’y dégagent, empoisonnant la vie des citoyens, il y a lieu de citer l’Oued Sghir qui côtoie une grande agglomération.

Des riverains proposent aux autorités locales la couverture de ces oueds en béton armé. Cette solution préventive permettra, soutiennent-ils, de transformer ces oueds, une fois couverts en béton, en voies pour la circulation automobile ou piétonnière. Ceci dit, l’aménagement de ces oueds devrait être pris en charge dans le cadre d’une stratégie nationale qui vise à parer aux risques des inondations dans le pays à l’horizon 2030.

Cette stratégie a été mise en œuvre en 2018. Selon un rapport du ministère des Ressources en eau, «l’on a observé en 2018 une recrudescence des événements climatiques extrêmes caractérisés par des pluies diluviennes et des orages violents survenant dans toutes les régions du pays et pendant toutes les saisons». Parmi les actions prioritaires de cette stratégie nationale, «la délimitation de chaque zone à risque, la réalisation de barrages écrêteurs de crues, l’aménagement hydraulique et le renforcement de l’assainissement pluvial», a-t-on expliqué.

Salma B.