Accueil Kabylie Plaidoyer pour intégrer un circuit touristique

Ath Argane

Plaidoyer pour intégrer un circuit touristique

126

Recelant une nature et des sites paradisiaques divers, la région d’Aït Argane, dans la commune d’Agouni Gueghrane, ne fait toujours pas partie du circuit touristique de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Des appels dans ce sens sont régulièrement lancés par les citoyens de la région et les membres de l’association culturelle du village, «Tharoua n’Ath Argane», en direction des responsables en charge du secteur. Situé juste à quelques distances de Tikjda, sur un sommet du Djurdjura culminant 2 305 mètres, ce village regorge de potentialités touristiques exploitables en tant que destination de choix pour les touristes nationaux et étrangers.

Un jeune militant de l’association suscitée, active dans la région depuis 1989, fait savoir à cet effet : «Ils ont nombreux les gens, notamment les jeunes et les familles, à converger vers notre région. Nous les accompagnons lors de leurs randonnées pédestres à travers la montagne et nous leur faisons visiter des endroits pittoresques, innombrables dans les environs.

Eu égard à la masse importante des touristes qui visitent notre région, il est temps que notre village bénéficie d’un circuit touristique national et de wilaya. Les retombées économiques n’en seront positives».

Un de ses camarades de l’association appuie les déclarations de son ami, en mettant en relief les efforts effectués par les villageois par la réalisation d’une piste carrossable, qui relie le village au complexes d’Aswel et Tikjda : «Cette piste que nous avons réalisée nous-mêmes et avec nos propres moyens permet de rallier facilement une autre wilaya, Bouira en l’occurrence, ce qui est très intéressant pour tout éventuel touriste qui, après avoir visité notre région, peut facilement continuer son aventure vers Tikjda», argumente-t-il, non sans mentionner, d’autre part, la proximité des lieux avec le célèbre lac de Thamdha Ouguelmim, très prisé par les amoureux de la nature.

Nos interlocuteurs avancent encore d’autres atouts «qui plaident pour l’intégration de la bourgade dans le circuit touristique». Ils citeront, entre autre, ses multiples maisons traditionnelles et ancestrales, pouvant servir, selon eux, de lieux d’hébergement pour les touristes.

Rabah A.