Accueil Kabylie Projet de production de tissus à usage médical

BOUIRA - Université Akli Mohand Oulhadj

Projet de production de tissus à usage médical

189

L’étude finalisée et présentée aux instances de l’AUF, hier samedi, est le fruit d’une recherche lancée par le laboratoire de gestion et d’évaluation des ressources naturelles de la faculté des sciences de la nature et de la vie. Dans le cadre de l’appel à projets lancé par l’agence universitaire de la francophonie (AUF), pour soutenir et développer les projets liés à la recherche scientifique contre la pandémie du Covid-19, l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira vient de présenter une étude scientifique pour la production, à grande échelle en Algérie, de tissus désinfectés et stérilisés à usage médical, qui peuvent être utilisés par les équipes médicales et pour la protection contre le Covid-19.

En effet et selon un communiqué de la cellule de communication de ladite université, cette étude qui a été finalisée et présentée aux instances de l’AUF, hier samedi, est le fruit d’une recherche lancée par le laboratoire de gestion et d’évaluation des ressources naturelles et de garantie de la qualité de la faculté des sciences de la nature et de la vie (SNV) de l’université de Bouira. Cette même étude a été réalisée par une équipe d’enseignants chercheurs des universités de Bouira, de Tizi Ouzou et de l’école nationale supérieure de chimie de Rennes (France). Cette équipe de chercheurs est chapeautée par le directeur de l’université de Bouira.

Les tissus en question serviront de matière première sûre pour la production de bavettes, de combinaisons de protection médicale et d’autres outils d’intervention, nécessaires pour les personnels soignants durant cette période de pandémie. La production de ces tissus dans le laboratoire de l’université de Bouira diminuera à coup sûr la pénurie enregistrée depuis le mois de février dernier dans le pays, notamment en matière de bavettes et de combinaisons de protection médicale. Avant son approbation par l’AUF, le projet en question devra être minutieusement étudié, notamment concernant les aspects scientifiques et économiques, puisque c’est la même agence qui débloquera un fonds spécial pour le lancement de la production. La durée de cette procédure n’a cependant pas été communiquée.

Oussama Khitouche