Accueil Tizi Ouzou 100 familles concernées

TIZI OUZOU - Opération «Pour un hiver chaud»

100 familles concernées

323

Une centaine de familles pauvres issues des 21 daïras que compte la wilaya de Tizi Ouzou sont concernées par l’opération intitulée « Pour un hiver chaud », initiée par la Direction des affaires religieuses et des waqfs.

Avant-hier, la première phase de cette opération a été lancée, au siège de la wilaya, en présence de Mohand Ouidir Saib, inspecteur central au ministère, Aïssa Bouaicha, premier responsable de la direction concernée, Mahmoud Djamaâ, wali de Tizi Ouzou, des autorités locales, la Protection civile et les inspecteurs du secteur religieux sans oublier les coordinateurs de daïras et quelques imams. «La première phase a concerné onze daïras. Je vous citerai, entre autres, Tizi Ouzou, Makouda, Draâ Ben Khedda, Ath Douala… Dix familles très pauvres, issues notamment des zones rurales dans chaque daïra, recevront des couvertures grâce aux dons d’âmes charitables et bienfaitrices. Il faut aussi signaler que ces colis seront acheminés à ces familles à bord de fourgons appartenant à des volontaires», a confié une source proche de cette opération.

La même source a ajouté que durant les prochains jours, les autres familles des daïras restantes recevront leurs colis. «C’est une première au niveau de notre wilaya bien que la région soit également connue pour les élans de solidarité de ses habitants, en cette période hivernale», a-t-on enchaîné. Le wali et le directeur de la wilaya ont, pour leur part, remercié les donateurs, les bienfaiteurs et tous ceux qui ont participé à la première phase de cette opération, qui a été une réussite. Il est à rappeler que de nombreuses familles bénéficient de l’argent de Zakat El Fitr collecté par les imams de la wilaya, qui contribuent à la sensibilisation des citoyens durant le mois de Ramadhan.

«Nous avons de tout temps accompli la collecte de la Zakat, au profit des familles nécessiteuses. C’est la meilleure méthode pour en faire bénéficier le maximum de familles, car lorsque cet impôt est donné directement aux démunis, il ne peut pas toucher toutes les familles. On risque alors d’en voir certains en bénéficier plus que les autres. Le partage doit être équitable. C’est pourquoi nous insistons toujours pour que la Zakat soit versée aux associations religieuses des mosquées avant d’être distribuée», a expliqué un imam. Par ailleurs, tout le monde a salué cette initiative, laquelle devrait se renouveler chaque hiver. Il est à noter que dans de nombreuses localités de la wilaya, les associations caritatives activent dans la même optique, afin que les nécessiteux et les démunis passent un hiver au chaud. Ainsi, des colis vestimentaires ont été déjà distribués par ces associations ou par les comités locaux du Croissant-Rouge algérien depuis le début de l’hiver.
Amar Ouramdane