Accueil Tizi Ouzou Les transporteurs augmentent les prix

Souk El Ténine La décision fait déjà des vagues de mécontents chez les usagers

Les transporteurs augmentent les prix

1957

Les transporteurs par fourgon assurant la desserte Souk El Tenine vers Aït Abdelmoumène ont décidé d’augmenter les prix de la place.

Les voyageurs doivent à partir du 3 avril prochain débourser 5 dinars de plus. Rappelons que le prix de la place coûtait auparavant 20 DA. Un prix fort contesté par les voyageurs car cette liaison (Souk El Tenine vers Aït Abdelmoumène) n’est que de 5 Kilomètres. 5 Da par kilomètre est jugé exagéré par les usagers. Un prix largement au dessus des tarifs officiels. Pour les voyageurs qui monteront du lieu Azemmour Amrane dans les deux sens, ils doivent aussi laisser filer 5 DA de plus. Le prix était auparavant de 10 DA, il sera désormais de 15 DA (3 kilomètres). «Le voyage sur ce tronçon d’à peine 5 kilomètres ne devrait coûter que 10 DA», dira un usager rencontré sur place. Pour les transporteurs, ils expliquent cette augmentation par la dégradation de cet axe qui s’est accentué après la dernière tempête de neige. «Nos fourgons souffrent énormément de la dégradation de la chaussée. Nos faibles revenus suffisent à peine à régler les frais des réparations chez le mécanicien et l’achat des pièces de rechange. Nous avions interpellé les autorités à plusieurs reprises pour revêtir cet axe d’a peine 5 kilomètres, en vain. Maintenant nous n’avons d’autres solution que celle de relever les prix. Nos familles doivent aussi manger. Nous ne pouvons plus travailler gratuitement». Signalons tout de même que cet axe routier est défoncé de part en part. Le bitume a pratiquement disparu. Les crevasses et les trappes sont si béantes que les véhicules en souffrent énormément, surtout au niveau des lieux Aman Inasliyen, Azemmour Amrane, Taghoucht, Tassoukit, Ighil N’Aït Chila et Tadert Oufela. En somme l’axe est impraticable, faut il le reconnaître. Pour leur part les autorités communales de souk El Tenine et de Tizi Ntléta crient à gorge déployée que le projet de revêtement de ce chemin intercommunal est confié à Sonatro. Comme toujours hélas, ce sera aux voyageurs, le maillon faible, de payer les frais d’une telle mesure et du laxisme de la société et des responsables concernés.

Hocine T.