Accueil Tizi Ouzou 16 locaux commerciaux et un PUM inaugurés

Yataffen Célébration du 50e anniversaire de l’Indépendance

16 locaux commerciaux et un PUM inaugurés

2861

Les locaux ont été officiellement inaugurés, mercredi dernier, par le président de l’APC de Yataffenen présence des représentants de la daïra de Beni Yenni et des services de la Slep.

Dans la commune de Yataffen relevant de la daïra de Beni Yenni, le double anniversaire de l’indépendance nationale et la fête de la jeunesse, coïncidant avec la date du 5 juillet, a été cette année, célébré par l’inauguration et la mise en service de deux projets d’envergure et d’importance pour la population locale en matière de développement et de renforcement des infrastructures de base. Il s’agit du projet des 16 locaux commerciaux, au profit des jeunes porteurs de projets de création de petites entreprises dans le cadre des dispositifs d’aide de l’Etat à l’insertion professionnelle. Les locaux ont été officiellement inaugurés, mercredi dernier, par le président de l’APC de Yataffen en présence des représentants de la daïra de Beni Yenni et des services de la Slep. Ce projet rentre dans le cadre du programme du président de la république portant 100 locaux par commune en faveur des jeunes promoteurs d’entreprises. Ces locaux, pour rappel ont déjà fait l’objet d’une répartition au profit des jeunes bénéficiaires de la commune, il y a près d’une année par la commission de daïra. L’autre projet d’envergure dont a bénéficié la commune de Yataffen dans le cadre des projets sectoriels de développement local est l’extension de la polyclinique Ouachabane Achour de Souk El Had, qui a vu ses services s’étoffer par la réalisation d’un pavillon des urgences médicales. Cette nouvelle infrastructure, qui viendra soulager les populations aussi bien de la commune Yataffen que celles d’Iboudrarène, est dotée d’une salle de radiologie, un laboratoire d’analyses médicales, deux salles d’observation hommes et femmes, un bureau de consultation en psychologie et le bureau des entrées. Ces services viendront s’ajouter aux actes médicaux et soins assurés déjà par cette polyclinique comme la maternité la PMI et la vaccination, les consultations médicales, un cabinet dentaire et une salle de plâtre. L’inauguration de ce pavillon des urgences s’est faite par le Président de l’APC de Yataffen, M. Abdel Kader Aït Ali et la Directrice de l’EPSP Ouacifs, Mme Ali Oussaïd, à l’occasion de la fête de l’indépendance et s’est déroulée en présence des membres de la famille révolutionnaire d’Iboudrarène et Yataffen, les élus locaux de Yataffen et plusieurs représentants des comités de villages de la région pour qui est destinée, en premier lieux cette nouvelle infrastructure de la santé publique. «C’est une très bonne nouvelle d’avoir un service d’urgence ici à Souk El Had pour éviter les pénibles déplacements vers l’hôpital de Aïn El Hammam ou vers la polyclinique de Ouacifs», nous a déclaré un citoyen rencontré sur place après la visite des lieux. La majorité des présents ne pensent pas moins du reste. S’agissant du fonctionnement de cette infrastructure, la directrice de l’EPSP Ouacifs nous a expliqué que son objectif est de la faire fonctionner H24 mais à condition «de trouver le personnel qu’il faut pour atteindre ce fonctionnement à plein temps». Pour la première responsable du secteur de la santé en niveau local, «les postes budgétaires existent mais c’est les médecins et autres infirmiers et paramédicaux qui refusent de travailler en zones de montagne malgré la disponibilité de logements et de moyens», a-t-elle déploré. Néanmoins, cette nouvelle structure des urgences, même si elle n’assurera pour le moment que jusqu’à 20 heures, il n’en demeure pas moins qu’elle vient à point nommé pour rapprocher les soins d’urgences des populations des deux communes Yataffen et Iboudrarène surtout que le CMS de cette dernière commune, faute de suivi des responsables locaux, ne fonctionne pas selon les attentes des villages qui n’ont pas cessé depuis de longues années de revendiquer sa prise en charge, mais en vain.

Nassim Zerouki