Accueil Tizi Ouzou Le village Sahel célèbre sa nouvelle mosquée

Aït Khelili L’événement coïncide avec la fête de l’Achoura

Le village Sahel célèbre sa nouvelle mosquée

7528

Le village Sahel, dans la commune d’Aït Khelili, vient d’inaugurer sa nouvelle mosquée. Une manifestation qui coïncide avec la fête de l’Achoura. Une occasion pour la population locale de fêter en grande pompe cette fête religieuse.

En effet, depuis vendredi dernier, le village Sahel, dans la commune d’Aït Khelili, à Mekla vibre au sens des tambours de troupe Idhebalen. Pour la première fois, la fête religieuse de l’Achoura, qui occupe une énorme place dans les us et les coutumes des citoyens de la région, et de toute la Kabylie, est célébrée au niveau de la nouvelle Mosquée de Sidi Mahieddine. Une célébration qui a d’ailleurs drainé une foule bien nombreuse venue découvrir le chef d’œuvre architectural. La fête est prévue pour durer trois jours, à partir de vendredi dernier, selon le président du comité de village, M. Sissani Nacer, qui nous a accueillis à Sahel. Le comité de l’Association sportive « Afus Deg Fus » du village a voulu marquer comme il se doit la manifestation. Et le programme, riche et varié tracé à l’occasion, a eu du succès auprès de la population locale, mais aussi auprès de tous les visiteurs venus d’autres régions pour le « pèlerinage » de l’Achoura. La traditionnelle Thimechret a été accomplie et 11 veaux ont été sacrifiés, la semaine dernière, et la viande répartie, à parts égales, entre les habitants du village. Ceci, alors que le jour de l’inauguration de la mosquée, soit vendredi dernier, un autre veau a été sacrifié pour la Waâda proposée au villageois le jour de la fête. Selon le même interlocuteur, la construction de Djamaâ Tala, ayant nécessité pas moins de 18 mois de travaux, a aussi nécessité une importante enveloppe financière issue « des cotisations et des dons des enfants du village, notamment les émigrés dont l’association est tenue par H. Sehrin », expliquera le président de l’association. Les villageois ont également participé à travers Thichemlith, dans le cadre d’un volontariat collectif,  aux travaux. La grande mosquée de Sidi Mahieddine, bâtie sur deux étages, comprend deux salles de prières superposées, en plus d’une salle de réunion pour le comité de village ainsi que du minaret qui donne sur une grande terrasse.              

 Ch. T.