Accueil Tizi Ouzou Une partie de la daïra sans eau potable

M’Chedallah Un glissement de terrain a déboité la conduite d’AEP

Une partie de la daïra sans eau potable

1663

Pour la 4ème journée consécutive, l’ensemble des communes de Saharidj, M’Chedallah et Chorfa, ainsi qu’une partie d’Ahnif, raccordées au réseau d’AEP émanant d’El Ainsar Averkane, sont sans eau.

La cause étant une avarie survenue, dimanche dernier, sur ce réseau au niveau du village Ath Illithen, suite à un glissement de terrain dû aux intempéries et qui a provoqué un écartement des tuyaux depuis. L’endroit où s’est produite l’avarie en question étant un terrain fort accidenté sur la partie basse du village, qui a rendu la tâche difficile à l’équipe de l’ADE qui est aussitôt intervenue. Les engins de travaux publics ne pouvant pas accéder à l’endroit, cette équipe s’est vue contrainte d’intervenir manuellement pour, d’abord, déblayer les amoncellements de terre accumulée et dégager le point de l’avarie, pour ensuite procéder au scellement à base de soudures. Un travail pénible, rendu encore plus difficile par les intempéries et les vents violents qui sévissent de manière discontinue sur ces hauteurs depuis dix jours. Le responsable de l’agence locale de l’ADE, M. Salah Lamri, qui suit l’opération de réparation en personne, affirmera que celle-ci risque de prendre du temps à cause de toutes les difficultés évoquées. A noter que cette brusque rupture de l’AEP a pris tout le monde de court et qu’aucune des communes concernées n’a eu le temps de mettre sur pied un programme d’approvisionnement des citoyens par le système habituel de citernage, d’où un remarquable rush sur tous les points d’eau situés à la périphérie des agglomérations.                  

Oulaid Soualah