Accueil Tizi Ouzou Le projet de l’internat du CFPA piétine

Tizi-Gheniff Sa livraison était prévue pour 2009

Le projet de l’internat du CFPA piétine

1893

Son achèvement était initialement prévu pour la rentrée 2008/2OO9, par la direction des ressources humaines et investissement de la wilaya de Tizi-Ouzou. Mais la réalisation d’un bâtiment d’internat, d’une capacité de soixante lits, au centre de formation professionnelle pour adultes (CFPA) de Tizi-Gheniff n’a toujours pas été accomplie. Ce projet permettrait en effet aux stagiaires les plus éloignés de s’inscrire et de suivre une formation, mais également aux autres, notamment les filles, de bénéficier de la demi-pension d’autant plus qu’elles trouvent les plus grandes peines pour se restaurer du fait de l’éloignement du CFPA de tout commerce. « J’ai suivi une formation de coiffure à Tizi-Gheniff, et j’ai eu toutes les difficultés du monde à la finir. Mes copines et moi avons beaucoup souffert du fait qu’il n’y avait pas de cantine scolaire pour nous restaurer à midi. Cela nous avait contraintes à jeûner presque, durant tout notre stage, alors que partout ailleurs, ces centres sont pourvus au moins d’un restaurant », nous confie cette coiffeuse installée à son compte à Draâ-El-Mizan. Par ailleurs, et depuis son lancement, le chantier a connu de nombreux déboires. Les travaux ont même été arrêtés et le contrat avec la première entreprise a été annulé et il a fallu attendre la relance des soumissions pour en désigner une autre.  Mais c’est toujours à un spectacle désolant qu’assistent tous les badauds qui viennent à passer devant la clôture du site. Les murs ne sont encore et toujours qu’un amas de parpaings.

Essaïd Mouas