Accueil Tizi Ouzou Le maire de Larbaâ Nath Irathen a le même souci

Le maire de Larbaâ Nath Irathen a le même souci

3468

Le problème de la circulation qui étouffe la ville de Larbâa Nath Irathen sera bientôt résolu. D’après le président de l’APC, M. Bennani, avec qui nous avons pris attache, « c’est une question de temps. Ce calvaire que la population vie quotidiennement, depuis des lustres, ne sera qu’un mauvais souvenir. Cette déviation mettra un terme aux bouchons monstres qui étouffent les automobilistes. Plusieurs plans ont été déjà proposés. Nous travaillions d’arrache pied pour concrétiser ce projet important dans les plus brefs délais. La seule difficulté à laquelle nous faisons face est la décharge publique du chef-lieu au milieu de laquelle doit passer la route. Les ordures qui s’entasseront sur les deux accotements de la route, compliqueront, sans doute, la circulation. Les odeurs nauséabondes vont causer, elles aussi, beaucoup de désagrément aux usagés de cette déviation. Construire des mûrs pour isoler les détritus et les déchets, est la meilleurs solution que nous avons pu trouver pour permettre de contourner ce problème ». D’après le président de l’APC, deux chemins sont retenus. Le premier commence du village d’Azouza, (à partir du grand virage, après l’intersection qui mène vers le village d’El kentra) jusqu’au CW1. Le deuxième, quant à lui, relira le village d’Agguemoune au CW1. Un projet de telle envergure sera une bouffée d’oxygène pour la population, étouffée depuis déjà des années. Cela réduira également, un tant soit peu, la pollution dans cette ville. Espérons que le projet ne sera pas confronté aux oppositions des citoyens », dira un transporteur. « Ces déviations fluidifieront la circulation au niveau de la localité », ajoutera un autre transporteur. Il est à signaler que la plus part des routes sont réalisées durant l’époque coloniale. Aujourd’hui, elles n’arrivent plus à supporter les véhicules qui y transitent. Les citoyens de Larbâa Nath Irathen attendent, avec impatience, la réalisation de ce projet qui mettra un terme à leur calvaire.        

Youcef Ziad