Accueil Tizi Ouzou C'est parti !

Draâ El-Mizan Campagne moisson battage

C'est parti !

1913

La campagne moisson battage a été lancée, le 8 juin dernier, sur tout le territoire de la subdivision agricole de Draâ El-Mizan, qui couvre aussi les communes d’Aïn Zaouïa et Frikat. 

Pour en savoir plus sur son déroulement, nous avons pris attache avec Mme Belfadel, en sa qualité de subdivisionnaire agricole.  » Pour le moment, la campagne est timide. Car il faudra d’abord graisser les machines et les essayer. De plus, il y a quelques jours, le taux d’humidité est élevé. Néanmoins, on espère qu’elle atteindra sa vitesse de croisière dès la semaine prochaine », nous dira notre interlocutrice. Et de poursuivre:  » Jusqu’au 15 juin, 75hectares de blé dur et 2 hectares de blé tendre ont déjà été moissonnés, pour un total, respectivement, de 1345 quintaux et 40 quintaux ». Pour la première estimation, ces services estiment que le taux moyen est de 18 quintaux à l’hectare, mais il peut être plus important dans certains champs. Au terme de cette campagne, qui se poursuivra jusqu’à la fin du mois de juillet, il est attendu de récolter jusqu’à 33 000 quintaux sur un total de 2432 hectares emblavés en blé dur, et 2 200 quintaux de blé tendre sur une superficie de 158 hectares. Déjà constate notre interlocutrice, « la récolte est presque la même que l’année dernière ». Sur ce, il est à souligner que la région de Draâ El Mizan est la première au niveau de la wilaya en ce qui concerne cette filière. Pour la subdivisionnaire agricole, si les rendements sont satisfaisants c’est parce que « les céréaliculteurs ont bien suivi les conseils qui leur ont été donnés durant les journées de sensibilisation organisées aussi bien par la subdivision que par les agents communaux de vulgarisation agricole dans les trois communes ». L’autre point qui retient l’attention dans le lancement de cette campagne est, sans doute, la disponibilité des machines. À ce sujet, Mme Belfadel nous apprendra que « 7 moissonneuses batteuses, dont 2 acquises récemment par les agriculteurs dans le cadre du renouvellement du matériel agricole fabriqué localement, sont prêtes. Deux autres ont été mises à la disposition des céréaliculteurs par la CCLS de Draâ Ben Khedda, en attendant l’arrivée d’une troisième et une autre affectée de Bouira ». Ainsi, au total, 12 machines vont effectuer cette campagne. Quant à la location des machines, elle revient entre 4 000 et 4 500 DA de l’heure, chez les privées, et 3 800 DA chez la CCLS. Interrogée si ce nombre était suffisant, elle nous dira qu’« avec ce nombre, la campagne sera bien menée et dans les délais ». Au terme de cette entrevue, la subdivisionnaire ajoutera que les agriculteurs ont été informés de toutes les mesures pour que des incendies ne se déclarent pas dans leurs champs. Elle nous citera le nettoyage des abords des champs, le contrôle permanent des machines, le suivi permanent de cette tâche… Tout le monde souhaite que cette campagne se déroule dans de bonnes conditions.

 Amar Ouramdane