Accueil Tizi Ouzou Aménagement et réhabilitation des espaces verts

Draâ El-Mizan l’opération est déjà lancée au grand bonheur de la population locale

Aménagement et réhabilitation des espaces verts

2457

Dans le cadre des opérations de l’aménagement urbain, trois projets comportant la réhabilitation de deux jardins publics et l’aménagement d’un nouvel espace vert, sont actuellement à l’ordre du jour à Draâ El-Mizan.

Si, pour les deux premières opérations, les travaux ne sont pas encore entamés, il n’en est pas de même pour le troisième.  Il n’a pas fallu deux jours de travail à cette jeune entreprise, détentrice du projet en question, pour remarquer un grand changement de cet espace, situé à proximité de la poste et non loin de l’esplanade du lycée mixte «Ali Mellah» et qui s’étend sur le long de l’enceinte du tribunal. «En effet, c’est l’entreprise qui a réalisé les aménagements des espaces verts du nouveau siège que nous avons sollicité. Nous espérons que ce nouvel espace vert ajoutera sa touche de beauté à ce site qui a connu plusieurs aménagement comme l’enceinte et l’esplanade du lycée «Ali Mellah», le carrefour avec son grand lampadaire, le revêtement des chaussées, le dallage des trottoirs ainsi que la plantation de nombreux arbres», nous déclare le responsable du service concerné à l’APC. Les badauds, très nombreux à passer à proximité de ce nouveau chantier, n’ont pas hésité à s’approcher de la responsable de cette entreprise. «Effectivement, de nombreux citoyens, notamment des retraités, ne cessent de me poser des questions sur ce que nous sommes en train d’entreprendre et puisqu’il s’agit d’un jardin, ils ont, même, insisté pour qu’il y ait des bornes fontaines pour l’arrosage. Je suis certaine qu’ils vont s’en occuper et qu’ils vont tout faire pour le préserver. Comme ils ont attiré notre attention sur les ouvertures qui doivent être fermées, la nuit», confiera notre interlocutrice. Par ailleurs, les deux autres jardins publics, concernés, également, par leur réhabilitation, sont situés au centre-ville, à savoir, celui qui abrite le carré des martyrs et celui de la mosquée qui est devenu un marché aux puces. 

Essaid Mouas