Accueil Tizi Ouzou Journée portes ouvertes à l’IFPM

Aïn El Hammam : Elle a ciblé le personnel de la santé

Journée portes ouvertes à l’IFPM

1920

Une journée protes ouvertes au profit des professionnels de la santé de l’EPH d’Aïn El Hammam et de l’EPSP d’Iferhounene s’est déroulée, jeudi dernier, au niveau de l’Institut de formation paramédicale (IFPM) de Aïn El Hammam.

Cette rencontre a été organisée conjointement par l’EPH local, l’IFPM et l’EPSP d’Iferhounene, conformément à l’instruction de Monsieur le Premier ministre relative « au déroulement des carrières des fonctionnaires appartenant aux grades mis en voie d’extinction et afin de permettre l’extinction rapide de ces grades». Les fonctionnaires concernés seront de ce fait promus aux grades supérieurs « dans les conditions et selon les modalités des statuts particuliers les régissant », précise l’instruction.

Selon un responsable, les personnels ciblés par cette instruction ont commencé à s’informer sur les modalités de leur promotion éventuelle, depuis quelques jours déjà. Il ressort ainsi que l’EPH d’Aïn El Hammam a recensé en son sein, pas moins de cent quatorze (114) bénéficiaires dont cent neuf (109) para médicaux, sages-femmes et AMAR (auxiliaires médicaux en anesthésie réanimation), trois médecins spécialistes et deux psychologues. Il demeure bien entendu que les postulants aux promotions doivent justifier de cinq années de service effectif à la date de l’examen et satisfaire aux épreuves qui se dérouleront en deux sessions dont l’une, à la fin du mois en cours, et la seconde au début du mois de juin prochain, à l’ex-école para médicale de Aïn El Hammam pour les fonctionnaires de la région. Selon notre interlocuteur, l’information a été diffusée bien avant cette journée, par voie d’affichage et auprès des partenaires sociaux, suivant les instructions ministérielles et de la DSP de Tizi Ouzou, portant sur la sensibilisation du personnel quant à l’importance de l’opération.

On notera que durant cette journée portes ouvertes, la plupart des postulants aux promotions en question ont tenu à s’informer sur les modalités et les épreuves de l’examen. Notre interlocuteur nous apprend, par ailleurs, que suivant «les arrêtés cadre», les candidats auront à composer durant deux heures en culture générale, et trois heures en épreuve de spécialité.

A. O. T.