Accueil Tizi Ouzou 9 kilomètres de pistes agricoles à réaliser

Tizi-Gheniff l’opération est retenue dans le cadre des projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI)

9 kilomètres de pistes agricoles à réaliser

2874

Les zones montagneuses de la commune de Tizi-Gheniff viennent encore de bénéficier de pas moins de neuf kilomètres de pistes agricoles pour leur désenclavement, dans le cadre des projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI). 

Ainsi, le premier projet qui a été lancé il y a à peine quelques jours, sur le flanc Nord d’Attatla, à la grande joie des villageois qui suivent quotidiennement et en permanence l’avancée du bulldozer des services des forêts, connaît une progression importante, d’autant plus qu’aucune opposition ne vient contrarier son avancement. « Le comité du village d’Attatla qui avait non seulement proposé ce projet, mais également son itinéraire, tout en veillant maintenant à sa bonne exécution, a donné plus d’importance à la sensibilisation des propriétaires terriens touchés par ce tracé afin qu’ils n’émettent pas des oppositions. Ce tracé faut-il le rappeler, va de Thazemourth Oumesloukh jusqu’à El-Aache Oufalkou, situé dans le territoire de la commune de M’Kira ,c’est-à-dire à El Hammam, aboutissant au chemin intercommunal reliant le CW107 à la RN 25, en passant par Tala Ouhattal et Thakhoukhets», nous déclare M. Rabah Lakehal, le président du comité dudit village, tout en ajoutant que cette nouvelle piste agricole qui sera certainement aménagée à l’avenir permettra de relier les deux communes : M’Kira et Tizi-Gheniff, du fait de constituer un vrai raccourci pour leurs habitants qui parcouraient auparavant pas moins d’une douzaine de kilomètres. En effet, avec cette piste, les citoyens d’El Hammam (M’Kira) par exemple, pour se rendre à Tighilt-Bougueni, leur chef-lieu de commune, ne parcourront que trois kilomètres. Pour ces citoyens d’Attatla venus à notre rencontre, l’ouverture de cette piste agricole est une vraie aubaine pour eux pour s’occuper et entretenir leurs terrains et leurs oliviers. « C’est, pour nous, un rêve qui se réalise car sans cette piste, il n’y aurait aucune possibilité de nous occuper de nos terres, car nous ne pouvions pas y accéder. Et pour ne rien vous cacher, cela fait plus d’une quinzaine d’années que je n’y avais pas mis les pieds. Mais, maintenant, je pourrais même utiliser un tracteur pour la labourer », nous confie ce fonctionnaire d’une administration qui tient à remercier les membres de leur comité de village pour tous les efforts qu’ils ont déployés pour parvenir à inscrire ce projet et surtout pour veiller à sa réalisation. Par ailleurs, il est également question de réaliser une autre piste agricole entre Les gallèze et Tizi-Lekhmis et une autre à Ait Si Slimane.                    

Essaid Mouas