Accueil Tizi Ouzou Trois opérations de travaux publics clôturées

Aïn Zaouia Des projets inscrits dans le cadre de l’amélioration urbaine

Trois opérations de travaux publics clôturées

1900

Le réseau routier dans cette commune est la préoccupation primordiale de l’APC.  » Au lendemain de notre installation à la tête de cette municipalité nous avons trouvé un réseau routier entièrement délabré. Nous avons pu quand même arracher d’importantes opérations, notamment le bitumage en béton bitumineux de la route de Boumahni au chef-lieu et la jonction de ce dernier au CW04 vers Bounouh sur plus de cinq kilomètres. Comme nous avions aussi, dans le cadre des PCD, priorisé les chemins à prendre en charge afin de désenclaver de nombreux villages », nous confiera, d’emblée, M. Merzouk Haddadi en sa qualité de maire. Et de revenir sur trois opérations qui viennent d’être clôturées.  » Il s’agit tout d’abord de la grappe de Bouhamou. Elle est entièrement désenclavée. Il y a eu le revêtement de la liaison du chef-lieu à Draâ El-Mizan en passant par Boukhdar et Bouhamou et d’Ihamdiouène vers le lycée en passant par El-Mechmel en tri-couches. Ces deux opérations nous ont coûté 123 millions de dinars. On ne doit pas aussi oublier le bitumage de la route entre le chef-lieu et Boudaoud sur une distance de huit cents mètres linéaires. Celle-ci a été arrêtée depuis 2013 en raison d’une opposition », ajoutera notre interlocuteur. Pour le moment, enchaînera-t-il, deux opérations de dallage sont lancées à El Mechmel sur une distance de 300 mètres linéaires et à Aïn Zaouia-village.  » Ces deux opérations ne tarderont pas à être réceptionnées », notera le maire. Actuellement, une entreprise est à pied d’œuvre au niveau du chef-lieu où une opération de dallage des trottoirs est en cours. D’ailleurs, aussi bien les passants que les commerçants ont apprécié ce projet.  » Cela permettra de changer de look au chef-lieu. C’est pour la première fois qu’on voit un dallage pareil ici. Vraiment, une fois que l’opération sera close, notre chef-lieu communal ressemblera à ceux des autres petites villes de la wilaya », nous dira un commerçant du centre-ville qui regardait les carreleurs en train de poser le pavé. D’autres opérations comme celle-ci sont inscrites dans le cadre de l’amélioration urbaine pour les quartiers non encore touchés par ces aménagements.

Amar Ouramdane