Accueil Tizi Ouzou La poste au ralenti

Draâ El-Mizan Les usagers réclament d'autres prestations

La poste au ralenti

2841

S'il y a un bureau postal qui devrait fonctionner de huit heures jusqu'à dix-huit heures sans interruption, ce ne peut être que celui du chef-lieu de daïra.

En effet, si dans les années 40, cette commune-mixte qui couvrait presque la totalité de la région des Ouacifs jusqu’à Chabet El Ameur avait déjà sa poste et satisfaisait toute la population, aujourd’hui, il semble que celle-ci est laissée en marge.  » Comment se fait-il par exemple qu’à Draâ Ben Khedda, la poste ne ferme pas à midi, et qu’ici, elle fonctionne au ralenti ? », s’interrogera ce routier qui s’arrêtait pour faire un retrait d’argent. On croit savoir que le matériel qui servirait afin que tous les guichets fassent toutes les opérations en même temps était livré depuis des mois.  » À quand aurons-nous cette opportunité de retirer notre argent quand on le veut? », se demandera un autre. Il faut dire qu’au versement des salaires des enseignants et des pensions des retraités, non seulement il y a un manque de liquidités, mais il faut avoir beaucoup de patience pour passer au moins quatre heures voire plus à faire la chaîne, avant que  » il n’y a plus d’argent » ne vous tombe sur la tête comme un coup de massue. Il n’échappe à personne de remarquer que seuls deux visu sont opérationnelles et souvent l’une d’elles tombe en panne. Pour renforcer, d’autre part, le personnel, des associations avaient même saisi le ministère depuis maintenant plus de trois ans, en vain. Pour le moment, tout le monde constate qu’à l’exception de la salle d’attente qui a été agrandie, rien d’autre n’est mis en place pour améliorer les prestations de service.  » On dirait que c’est pour nous retenir dans cette salle que son aménagement a été fait », ironisera un jeune étudiant venu retirer sa maigre bourse. D’autre part, il est à signaler que, souvent, le distributeur de billets de banque est en panne.  » C’est bizarre, ces derniers temps, dès que vous composez votre code secret, il vous rejette la carte avec la mention  » carte invalide ». Vous refaites la même opération, la carte est acceptée. C’est un matériel très vétuste. Il devra être remplacé par un autre plus performant et neuf. Sinon, il vaut mieux le fermer définitivement d’autant plus qu’il est souvent en panne », constatera un autre usager. Dans cette ville de plus de vingt mille habitants, il n’y a qu’un seul bureau de poste qui sert aussi bien les usagers qui transitent vers les villes de l’Est et vers les wilayas de Bouira et de Boumerdès que tous les autres qui viennent des communes de la daïra et même de celle de Tizi-Gheniff. En tout cas, le statut de cette agence postale devra être changé. Selon l’ex-receveur parti en retraite, un autre bureau a été réalisé à proximité de l’actuelle brigade de gendarmerie, mais il est toujours affecté au personnel technique d’Algérie télécom. On croit savoir même qu’il a été équipé et qu’il n’attendait que sa mise en service. A quand alors le renforcement de ce service dans cette ville située au carrefour des trois wilayas Tizi-Ouzou, Bouira et Boumerdès? Cette question et les autres que se posent au quotidien les usagers tomberont-elles dans une oreille attentive qui remédiera à cette situation ?

Amar Ouramdane