Accueil Tizi Ouzou Vibrant hommage au regretté Sofiane Saad

Aïn Zaouïa

Vibrant hommage au regretté Sofiane Saad

2337

Sofiane Saad, l’ex gardien de buts de l’AS Kantidja (club engagé dans le pré honneur de la wilaya de Tizi-Ouzou), aurait fêté, le trois août dernier, son vingt-quatrième anniversaire. Ironie du destin, il décéda le 12 juin dernier à Jijel, à l’Est du pays, après que le véhicule de service de la gendarmerie nationale dans lequel il était à bord avec ses collègues eut fait un dérapage dangereux.

Il est né le 3 Août 1992 au douar de Boumahni relevant de la commune de Ain Zaouia (daira de Draâ El-Mizan). Après ses études secondaires au technicum «Le Moudjahid Oudni Aomar» de Draâ El-Mizan, il s’engagera dans les rangs de la gendarmerie nationale en octobre 2014. A l’occasion de cet anniversaire, malheureusement qu’il ne célèbrera pas, l’association sportive «Izuran» d’Ath Maâmar et le comité de village lui ont rendu un vibrant hommage avant-hier (jeudi). Le programme a commencé aux coups de neuf heures.

Après un rassemblement sur la place du village , et plus précisément en face de la stèle dédiée aux martyrs du village, le cortège de voitures et un bus communal plein à craquer transportant les enfants de cette association sportive a pris le chemin du cimetière de son village natal, Boukache, où en plus de la minute de silence observée à sa mémoire, il y eut la lecture de la Fatiha et le dépôt de gerbe de fleurs sur sa tombe dans une émotion exceptionnelle. La tristesse se lisait sur les visages de ses nombreux coéquipiers dans les deux équipes de football, à savoir l’AS Kantidja et l’équipe sportive d’Ath Maâmar où il avait évolué et qui n’ont pu retenir leurs larmes.

Au retour au point de départ, une collation a été offerte à l’assistance. Puis, se sont des témoignages émouvants auxquels a eu droit tout ce beau monde déplacé aussi bien du douar de Boumahni que du chef-lieu communal. On citera le maire par intérim M. Ahmed Mammeri des vice-présidents à l’APC et des élus des autres tendances politiques. C’est le président de l’association des rappelés du service national qui prendra la parole en premier pour non seulement féliciter l’association «Izuran» et les autres associations aussi bien sportives que culturelles de Boumahni pour avoir pensé à rendre un hommage au gendarme, au sportif et au jeune Sofiane, mais aussi pour revenir sur le courage des ces jeunes qui ont défendu leur pays au prix de leur sang notamment durant la décennie noire tout en exhortant les organisateurs et le mouvement associatif à multiplier de telles initiatives qui ne font que consolider les liens d’amitié entre les villages.

De son côté M. Mamou Hacène, président de l’association «Izuran», en pleurs, dira que cet hommage est un bon exemple d’union et d’amitié entre les gens de tout le douar de Boumahni et il ajoutera que Sofiane méritait peut-être plus que cela parce qu’il était estimé dans toute la région et parce qu’il avait des qualités humaines exceptionnelles. «Sofiane, tu seras toujours dans nos cœurs», poursuivra-t-il. Un autre membre de l’association, M. Belaid Kerbouh s’exclamera : «que de telles initiatives se poursuivent à travers notre douar et dans toute la région ! Et que l’amitié soit notre credo à tous ! Dors en Paix, Sofiane, tu a écrit ton histoire dans notre douar».

M. Ali Hassani, vice-président de l’APC, soulignera tout d’abord l’amitié qui le liait à ce jeune gardien de buts et il enchaînera en remerciant tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la réussite de cet hommage le considérant comme étant une étape importante au sein du mouvement associatif de Boumahni et de toute la commune. «C’était un gardien de buts courageux. Dans les moments difficiles, c’était lui qui mettait de l’ambiance dans notre club. Vraiment, c’est une grande perte aussi bien pour notre club que pour toute la région. Je rappellerai qu’il avait endossé le maillot de gardien de buts dans notre club l’AS Kantidja durant les saisons 2012-2013 et 2013-2014», témoignera M. Karim Bahmed, président du CSA/ AS Kantidja.

Le moment le plus émouvant était, sans doute, lorsque son père Dda Arezki prit courageusement la parole la gorge nouée : «Il aurait vingt quatre ans, avant-hier le 3 Août. Mais, Dieu le Tout Puissant, l’a rappelé à Lui. Personne ne peut faire quelque chose devant Sa Volonté. Mais, une chose est sûre : aujourd’hui, je sais que Sofiane n’est pas mort. Vous êtes tous des Sofiane. Je remercie infiniment tous ceux qui ont participé à cet événement, aussi bien le mouvement associatif que les autorités locales. En tout cas, je ne peux rien ajouter. Vos témoignages suffisent. Sofiane, tu es toujours dans nos cœurs.

Que Dieu t’accueille dans Son Vaste Paradis. A Lui nous appartenons et à Lui nous retournons». Il y eut d’autres intervenants qui ont abondé dans le même sens. Dans l’après midi, l’association «Izuran» a organisé un match–gala entre les vétérans de la région suivi de la remise de cadeaux et de prix aussi bien pour les participants que pour les membres de la famille du regretté Sofiane Saad.

Amar Ouramdane