Accueil Tizi Ouzou Des jeunes bénévoles d'Ath Yekhlef au secours d'un démuni

M'chedallah La légendaire solidarité en action

Des jeunes bénévoles d'Ath Yekhlef au secours d'un démuni

1119

Un groupe d’une vingtaine de jeunes bénévoles du village Ath Yekhlef, de la commune de M’chedallah, ont décidé de voler au secours d’un démuni de leur village. Après s’être éloigné de sa famille pour des raisons que lui seul connait, l’homme, âgé de 64 ans, vit en solitaire dans une vieille maison délabrée, construite dans les années 1950 dans des conditions inhumaines. Aussi, vendredi dernier, des jeunes ont lancé leur première opération de solidarité par des travaux de restauration de l’habitation, réalisée en pierres, et ce, en commençant par un nettoyage et désherbage de la cour et des alentours de la maison à l’aide d’un engin de travaux publics. Les bénévoles ont, également, procédé à un lavage à grandes eaux des chambres de l’habitation grâce à la mobilisation d’une citerne tractée. Ces engins ont été mis gracieusement à la disposition des volontaires, qui ont travaillé dans une ambiance fraternelle, par leurs propriétaires. Ces jeunes, rencontrés sur les lieux, affichaient un volontarisme et une détermination à toutes épreuves. Ils affirment ne compter s’arrêter qu’une fois cette bâtisse complètement restaurée. Ils parlent déjà d’une collecte de fond, pour l’achat du ciment et du sable, pour le crépissage des façades intérieures et extérieures, d’un badigeonnage à la peinture de la réfection de la boiserie (portes et fenêtres), ainsi que de l’installation de l’électricité. Un compteur électrique, que les jeunes comptent demander à la SDC, sera installé. L’APC sera aussi sollicitée pour les besoins du raccordement aux réseaux de l’AEP et de l’assainissement, sachant que les réseaux (AEP/électricité) sont proches de la maison. Les bénévoles pensent aussi à pourvoir ce malheureux en moyens domestiques des plus indispensables : la literie, quelques meubles&hellip,; mais aussi un chauffage en prévision des nuits glaciales de l’hiver. Le malheureux villageois, répondant aux initiales de H. Y., qui ne s’attendait visiblement pas à cette subite action de solidarité, était pris d’une forte émotion. Voilà un exemple que les pouvoirs publics doivent accompagner et encourager. Enfin les jeunes bénévoles tiennent à souligner qu’ils ne sont alignés dans aucun mouvement associatif ou parti politique. Selon eux, cette action s’inscrit dans la légendaire solidarité de nos ancêtres.

O Soualah