Accueil Tizi Ouzou La grève des communaux pas suivie

Iferhounène

La grève des communaux pas suivie

1112

Fort heureusement, la grève cyclique de trois jours des communaux à laquelle avait appelé le SNAPAP n’a pas été suivie par l’ensemble des communes relevant de la daïra d’Iferhounène, sinon ça serait une catastrophe, notamment avec le froid polaire de ces derniers jours qui a atteint des chutes de températures considérables, descendant jusqu’à -5°. Alors que les chutes de neige couvrent toute la région s’étalant à même la rivière d’Ikhdachène, village le plus bas de la commune d’Iferhounène situé à moins de 600 mètres d’altitude. D’ailleurs, dans cette commune, tous les axes routiers étaient ouverts à la circulation. Par ailleurs, le même constat a été signalé dans les autres localités de la daïra d’Iferhounène, à l’image d’Imsouhal et Illiltène, «où aucun incident n’a été signalé jusqu’à maintenant (…) même les coupures d’électricité et les glissements de terrains habituels qu’enregistrait la région dans pareilles circonstances ne se sont pas manifestés», ont déclaré les responsables de ces deux municipalités. Le vice-président de l’APC d’Illiltène, M. Belkadi Malek, joint par téléphone, annoncera que «les engins de déneigement de son APC s’apprêtaient à rouvrir le CW253 reliant les deux localités d’Illiltène et Akbou jusqu’au col de Chellata, un passage bloqué à la circulation par les cumuls de neige». De son côté, M. Oudjoudi Ouada Hamid, adjoint au maire à la commune d’Ath Vou Youcef, daïra d’Aïn El Hammam, joint également par téléphone, informe que «les communaux sont en grève à l’exception des agents de la voierie et du parc roulant qui sont réquisitionnés dans le cadre du plan ORSEC. D’ailleurs, aucun incident n’est à signaler, tous les chemins sont ouverts et les gens vaquaient à leurs préoccupations quotidiennes», tient-il à souligner. Tout de même, il faut signaler que le col de Tirourda, situé sur la RN15 reliant les wilayas de Tizi-Ouzou et Bouira, est toujours fermé à la circulation.

Madjid A