Accueil Tizi Ouzou Les habitants indexent les élus locaux

Lotissement Thilas

Les habitants indexent les élus locaux

775

Les habitants du lotissement Thilas, à quelques encablures du chef-lieu communal de Tirmitine se plaignent de leurs conditions de vie. «Les eaux usées se déversent à ciel ouvert et génèrent, par-là même, des maladies à transmission hydrique (MTH). Ces eaux ont également engendré un éboulement de terrain dans la région», dénonce l’un des représentants de cette localité. «Ce problème dure depuis 1985, soit depuis la construction de ce quartier. Les eaux usées se déversent près de notre quartier. Ce qui donne lieu à l’apparition, notamment, de moustiques qui envahissent nos maisons, particulièrement durant l’été», enchaine un autre. Ils se demandent comment les responsables locaux s’entêtent à vouloir brancher ce réseau d’assainissement directement à la retenue collinaire sans prendre en considération le problème de la pollution des eaux. «Une enveloppe financière de 200 millions a été allouée à cet effet, il y a une année de cela, mais la réalisation d’un réseau d’évacuation des eaux usées tarde à démarrer», dira l’un des représentants de ce quartier. Et d’ajouter : «Les autorités locales ont engagé, l’année dernière, une entreprise pour réaliser et canaliser le réseau d’assainissement, mais nous l’avons arrêté en raison des ces travaux bâclés qu’elle a effectués». En outre, les riverains dénoncent l’absence remarquée des responsables et l’indifférence des services de l’APC quant à l’établissement des plaques d’indications à l’entrée de la ville. Aucun panneau d’indication n’a été installé dans cette région, a-ton constaté sur place. Aussi, les habitants ont évoqué le problème de la mise en service de la crèche communale car plus de 7 ans après le lancement des travaux, elle n’est pas encore achevée. Ils sollicitent par ailleurs les services de la poste à désigner un facteur pour distribuer leur courrier dans le quartier, puisqu’ils récupèrent leurs lettres souvent chez les épiciers de la région. «Ma fille a raté de passer son concours l’année dernière en raison de la non livraison du courrier à temps», regrette l’un des habitants. De son côté la frange juvénile interpelle le maire à réaliser une aire de jeux dans le quartier.

Rachid A.