Accueil Tizi Ouzou Vague de solidarité avec Hakim Tebbakh

Mechtras

Vague de solidarité avec Hakim Tebbakh

10407

Un groupe de bénévoles de la commune de Mechtras ont entrepris d’organiser des activités sportives et artistiques pour collecter des fonds afin de permettre au jeune Tebbakh Hakim de subir une opération maxillo-faciale qui lui permettra de retrouver un visage humain. Le représentant du groupe a indiqué : «Hakim a été brûlé pendant sa tendre enfance au visage et a aussi perdu ses deux mains. Sa famille étant modeste, ne peut pas prendre en charge les frais de soins nécessaires pour sa prise en charge à la clinique de Douera d’Alger. Il sera hospitalisé jeudi et a besoin de verser une première somme de 50 millions de centimes. Nous organisons, alors, ce premier tournoi de football pour lui collecter de l’argent. Nous invitons l’ensemble des âmes charitables, des bienfaiteurs et de tous ceux et celles qui pourront contribuer à nous contacter». Il est à rappeler que le jeune Hakim a besoin d’une première tranche de financement de 50 millions de centimes et aura besoin sans doute de beaucoup plus pour son opération et la greffe de peau. «Pour ramasser plus d’argent, nous allons essayer d’organiser un gala artistique à la maison de jeunes et les stars de Kabylie seront invités à l’animer. Tout le monde est appelé a être généreux pour redonner à Hakim un visage plus humain et lui redonner surtout le gout à la vie», fait-on savoir. La tragédie du petit Hakim Tebbakh M’hamed dit Hakim, un jeune de 22 ans, originaire de Mechtras au sud de Tizi-Ouzou, a perdu tout espoir de mener une vie normale. En effet, son visage a été brûlé au 3e degré et a perdu ses deux mains, à l’âge de 3 mois. Son père, bouleversé, racontera : «Hakim a perdu l’aspect humain de son visage et ses deux mains alors qu’il n’était qu’un bébé de 3 mois. Une vilaine bougie allumée a été à l’origine d’un incendie qui est survenu dans notre domicile, alors que Hakim se trouvait dans son berceau. Il a été gravement brûlé au visage et a perdu ses deux mains dans ce tragique accident domestique. Il a été hospitalisé pendant 8 mois à l’hôpital des grands brulés d’Alger». Et d’ajouter : «à cette période, j’étais employé à la garde communale de Mechtras. Comme je m’absentais souvent pour le soigner, on m’a licencié. Ma condition sociale s’est précarisée et je n’ai pas pu lui garantir les soins efficients. Aujourd’hui, je suis un père attristé et j’aimerais bien que mon fils retrouve un visage plus humain. J’en appelle à la générosité de tous ceux qui peuvent nous aider pour des soins esthétiques ou une greffe de la peau qui lui redonneront une apparence normale». Le jeune homme que nous avons questionné dira : «Je veux ressembler à tous les jeunes de mon âge et pouvoir vivre normalement sans avoir à affronter les regards affolés et l’étonnement des petits enfants à la vue de mon visage». Rappelons qu’au primaire, Hakim a été un bon élève mais à l’adolescence, ayant intégré le collège, ses résultats avaient commencé à baisser.

Hocine T.