Accueil Tizi Ouzou Le réseau routier fortement dégradé

TADMAÏT - Absence de caniveaux, non remise en état après les travaux…

Le réseau routier fortement dégradé

1159

Les habitants de la commune de Tadmaït, à 18 km à l’ouest de la wilaya de Tizi-Ouzou, se plaignent de la dégradation du réseau routier de leur commune qui est dans un état de délabrement avancé, depuis des années.

En effet, la plupart des ruelles ont subi d’énormes dégradations, rendues impraticable par les pluies diluviennes enregistrées notamment au niveau de l’entrée de la cité Chouhada, à quelques encablures du chef-lieu communal, où les nids-de-poule sont devenus de véritables «cratères». La circulation est un casse-tête pour les automobilistes qui usent de tous les réflexes pour éviter d’endommager leur véhicule. Selon les témoignages des riverains, les travaux de l’assainissement pour les 80 logements RHP implantés près de ladite cité, lancés il y a plus de trois ans, ont sensiblement détérioré ce chemin. Aussi, l’absence des caniveaux et d’un réseau d’évacuation des eaux pluviales a davantage aggravé la situation de cette route. «La route menant vers la cité Chouhada est quasiment impraticable, en raison des crevasses et des trous qui se sont formés dans cette voie au fils du temps. J’ai réparé les rotules et la suspension de mon véhicule à plusieurs reprises. J’interpelle le P/APC de Tadmaït à agir pour mettre un terme à cette situation lamentable qui dure depuis longtemps», dira un transporteur de la région. Une situation similaire se trouve également au niveau du quartier de 150 Logements où les ruelles sont devenues impraticables, notamment après les travaux de la rénovation du réseau d’assainissement de cette localité. Toutefois, là où les travaux sont achevés, la remise en l’état des routes n’a pas été faite et tarde ainsi à voir le jour. «Le bitume a disparu depuis de nombreuses années, les crevasses sont béantes et les nids-de-poule foisonnent», constate-t-on. La dégradation est aussi constatée dans la Rue Cheradi Ali au centre-ville qui est actuellement dans un état peu reluisant. L’on dénombre aussi ces mêmes situations dans les cités de 08 Juin, 12 Logements, 48 Logements et la cité des Oranges. À l’origine de cette situation, la mauvaise qualité du bitume ainsi que les travaux de raccordement du gaz naturel et celui de la rénovation du réseau AEP. Aussi, la population locale interpelle les élus de la municipalité à prendre les mesures adéquates en urgence en vue de remédier à cette situation. «Nous avons hérité une situation déplorable, mais les services concernés de l’APC ont déjà pris attache avec une entreprise privée afin de colmater les nids-de-poule et de procéder dans les meilleurs délais à la réfection des routes endommagées», dira à ce propos un élu local de l’APC de Tadmaït.

Rachid A.