Accueil Tizi Ouzou 26 millions de dinars mobilisés

TIZI-GHENIFF - Réhabilitation des écoles primaires

26 millions de dinars mobilisés

239

depuis l’installation de l’actuel exécutif à la tête de l’ APC de Tizi-Gheniff, plusieurs écoles ont été réhabilitées et d’autres le seront bientôt, puisque 26 millions de DA ont été dégagés à cet effet. « C’est l’argent des reliquats des années précédentes. Dès notre arrivée à la tête de cette municipalité, nous avons fouiné dans la comptabilité communale. Nous avons alors pu trouver 26 millions de dinars qui sommeillaient dans les caisses.

C’est de l’argent destiné aux écoles », nous confiera M. Arezki Ouali en sa qualité d’adjoint au maire. Cet interlocuteur nous apprendra que des fiches techniques étaient établies pour la rénovation des établissements de l’enseignement primaire dont la gestion relève de l’APC.  » Nous attendons le règlement des situations avec le contrôleur financier. Nous espérons que cela sera vite fait. En tout cas, ces réhabilitations vont toucher plusieurs écoles », ajoutera la même personne. Dans cette commune, il y a dix-sept établissements primaires.

A noter aussi qu’avec les postes d’emploi accordés aux APC par le ministère de l’intérieur en octobre dernier, le personnel de nettoyage et d’entretien a été renforcé.  » Nous venons encore de bénéficier de onze postes », dira encore cet adjoint au maire. S’il est vrai que ces postes ne sont rémunérés qu’à 5000 dinars par mois, il y a tout de même des demandeurs. « Ce sont des postes à mi-temps », nous expliquera une autre source.

A signaler aussi que les cantines scolaires sont, désormais, gérées par l’APC. » Nous n’avons pas eu de problème parce que nous avons su comment les gérer dès le lancement de cette nouvelle formule préconisée par le ministère de l’intérieur », nous expliquera une autre source proche de l’APC. Par ailleurs, l’APC a voté une cagnotte de 80 millions de centimes pour servir à la réhabilitation de l’école « Varrar » fermée depuis plusieurs années pour manque d’élèves à scolariser.

Cependant, cet établissement, une fois rénové, sera affecté au comité du Croissant-Rouge Algérien pour le transformer en un centre psychopédagogique pour enfants inadaptés mentaux. C’est le souhait de tout un chacun quand on sait que cette catégorie d’enfants n’est pas souvent acceptée par les directeurs des écoles primaires à l’exception de l’école de Ouled Mériem où sont pris en charge environ quelques enfants dans une classe spéciale. Du côté des membres du CRA local, la volonté existe afin de mettre en service ce centre dès la réception des travaux. « C’est l’un de nos objectifs », nous répondra M. Yahia Nouredine en sa qualité de président de ce comité.

Amar Ouramdane