Accueil Tizi Ouzou 31 poches de sang collectées

DRAÂ EL-MIZAN - EPH Krim Belkacem

31 poches de sang collectées

19

Comme de coutume durant le mois de Ramadhan, l’Etablissement public hospitalier Krim Belkacem trace un programme spécial pour la collecte de sang et la circoncision des enfants démunis des communes des daïras de Draâ El-Mizan et Tizi-Gheniff, au nombre de six. Concernant le don de sang, les opérations ont commencé. «Durant toute l’année, nous avons un programme à suivre, notamment à l’occasion des Journées nationale, mondiale et maghrébine. Mais pendant le mois sacré, nous offrons l’occasion à nos concitoyens de faire don d’un peu de leur sang.

Cette fois-ci, nous avons programmé trois journées. La première a eu lieu le 8 mai passé en soirée à partir de vingt-heures, au service du CTS de l’hôpital», nous apprendra M. Omar Idja, directeur de cet EPH. Effectivement, juste après la prière d’El Icha, de nombreuses personnes se sont déplacées pour offrir un peu de cet élément précieux qui sauve bien des vies. «En plus du jeûne et de tous les autres actes de charité que le musulman accompli, il est important de penser à tous ces malades, qui ont besoin de sang. D’ailleurs, je ne rate aucune occasion pour faire don de mon sang.

D’abord, je participe à sauver des vies humaines et puis, je le fais aussi pour ma santé», nous dira un jeune accosté devant la mosquée Ali-Mellah du centre-ville et qui attendait de partir à l’hôpital pour ce faire. De leur côté, les services de l’hôpital ont mis tous les moyens nécessaires à disposition pour accueillir les donneurs. En plus de cela, des gâteaux et autres sucreries ont été préparés pour les offrir aux donneurs, une fois ce geste accompli. Au total, selon une source proche de ce service, pas moins de trente et une poches ont été collectées durant cette soirée.

Deux autres opérations sont attendues les 17 et 31 du mois en cours, au même endroit. «Nous avons toujours besoin de sang. Il faut savoir que notre hôpital est situé au carrefour de trois wilayas (Tizi-Ouzou, Boumerdès et Bouira) et que notre région est traversée par trois axes routiers importants (RN25, RN30 et RN68). D’ailleurs, tous les blessés enregistrés sur ces routes sont évacués vers notre hôpital. C’est dire que nos banques de sang ne doivent souffrir d’aucun manque pour répondre à la demande.

D’ailleurs, c’est pourquoi nous avons besoin de telles campagnes et surtout nous cherchons les groupes rares», nous expliquera une autre source proche de cet EPH. Par rapport aux circoncisions collectives, le programme n’est pas encore arrêté. «Nous n’avons pas le chiffre définitif car à chaque fois, on reçoit d’autres sollicitations pour prendre en charge d’autres cas. Dès la semaine prochaine, nous aurons une idée sur cette opération. En tout cas, nous avons de l’expérience dans ce genre d’actions. Nous allons établir un programme, en incluant les samedis», ajoutera le directeur de l’hôpital.

Amar Ouramdane